tourelle de plongée galéazzi

Les toutes premières chambres de recompressions  étaient étanche et pouvaient contenir qu'un seul occupant. Ce dernier se trouvait en position allongé et ne pouvait que regarder par un hublot se qui se passait dehors. L'on peut découvrir cette engin  qui fut utilisé sur la Calypso lors du film "Le monde du silence" ou la victime se trouve être Mr André Laban.L'utilisation de cette chambre de recompression était utilisée lors d'un accident  durant la remonter du plongeur. Il suffisait que ce dernier ne respecte pas un  paliers de décompressions pour qu' immédiatement revenu sur le pont de la Calypso, il se retrouve allongé dans cette sorte de cerceuil.

Ce type d'engin fut inventé par Mr Gianni, chef scaphandrier et utilisée pour la première fois en 1929

The very first rooms of recompressions were tight and could contain that only one occupant. This last was in reclining position and could only look by a port-hole which occurred outside. one can discover this machine which was used on Calypso at the time of the film “the world of silence” or the victim is being Mr. André Laban. The use of this room of recompression was to use at the time of an accident during going up it plunger. It was enough that this last does not respect stages of decompressions so that immediately returned on the bridge of Calypso, it is found lengthened in this kind of coffin.
This kind of machine was invented by Mr. Gianni, chief diver and used for the first time in 1929

La tourelle Galéazzi:

cylindre en acier dont les differentes parties sont formées de sphères faite pour atteindre des fortes profondeurs suivant les modeles.

 

Partie inférieur:

Lest fixe et lest largable permettant la remontée de la tourelle en cas de rupture de son hélingue.

 

Partie superieur:

possede des hublots disposés de façon à offrir une vision horizontales et vers le bas. Passage de cables électriques et de tuyaux de gaz comprimés

 

Accés par une double porte à fermeture autoclaves situé par le dessous.

La première porte extérieur donnant dans la ,mer résiste à la pression exterieur.

La porte donnant accès dedans résiste à la pression interieur.

3 personnes peuvent se trouver dedans.

 

Accessoires internes:

 

-installation téléphonique

-série de manomètre

-baromètre pour pression interne et externe

-prise pour masque oxygène

-caméra de surveillance

 

Accessoires externes:

 

Panier pour déposer ces tri-bouteilles et son détendeurs

 

Acquisition faite en septembre 1964 directement au Port de La Spezia en Italie

 

Utilisation:

 

On pénètre dans la tourelle après avoir déposé son équipement bouteilles , masques et détendeurs dans le panier qui se trouve à l'exterieur , ensuite, le transfère se fait en apnée. Dehors, des plongeurs de sécurité se trouve a coter des hommes qui doivent se mettre dans la tourelle.

 

 

The Galéazzi turret:
steel cylinder of which the various parts are made of spheres made to reach strong depths according to the models.
 
Part inferior:
Permanent ballast and releasable ballast allowing the increase of the turret in the event of rupture of sound hélingue.
 
Part superior:
have port-holes laid out in order to offer a vision horizontal and downwards. Passage of electric cables and compressed gas pipes
 
Access by a double door to closing autoclaves located by the lower part.
The first door outside giving in, sea resists the pressure outside.
The door giving access inside resists the pressure interior.
3 people can be inside.
 
Internal accessories:
 
- telephone installation
- series of pressure gauge
- barometer for internal and external pressure
- catch for mask oxygenates
- surveillance camera
 
External accessories:
 
Shopping cart to deposit these tri-bottles and its pressure reducers
 
Acquisition made in September 1964
 
Use:
 
One penetrates in the turret after having deposited his equipment bottles, masks and pressure reducers in the shopping cart which is outside, then, transfers it is done in apnea. Outside, plungers of security has to dimension men who must put themselves in the turret.


 

photo de JC Roux

Souvenir de Robert Pollio lors de sa plongée sur le Britannic

 

 

Dans le cas des plongées sur le Britannic:

 

Elle  était installée dans la cale arrière de Calypso, ainsi que toputes les réserves d'hélium et d'oxygène.

Sa mise à l'erau et sa récupération se faisaient à l'aide de la grue jumbo, et elle était descendue et remontée par le treuil pincipal de la grue arrière.

Elle était installée pour que son panneau de sortie soit positinné à 45 mètres de fond. Un lest pendait sous elle à 60 mètres pour la stabilisée.

 

L'équipe de plongeurs"profonds" partaient de la surface avec des tri-bouteilles au mélange, rejoingnait le Britannic le plus rapidement possible, effectuait la plongée sur l'épave et remontait vers la tourelle.

 

En arrivant à celle-ci, ils décapelaient leurs tri-bouteilles, les déposaient dans les paniers extérieurs et entraient en apnée dans la tourelle.

 

Pour ma part, j'assurais seul la surveillance entre -45 et -60 mètres et les assistait lors de l'entrée dans la tourelle, puis je refermais le panneau.

 

La tourelle était ensuite remontée et réinstallée dans la cale arrière de Calypso où les paliers se terminaient à l'abri.

 

La soucoupe était mise à l'eau avant la tourelle et remontée après elle, car son emplacement de stockage était sur le panneau fermant la cale arrière dans laquelle se trouvait la tourelle!

 

Bref....les coulisses de l'exploit!!!

 

J'ai eu l'occasion de descendre dans la tourelle lors d'essais avant l'opération Britannic, mais finalement le Commmandant Alinat a préféré que j'assure la sécurité extérieur.

J'ai donc plongé deux fois par jour durant toute la mission, alors que deux équipes se relayaient matin et soir pour les plongées profondes.

 

Les plongeurs profonds étaient:

Albert Falco; Raymond Coll; Ivan Giacoletto; Marc Zonza, Patrick Delmotte( frère de Bernard), Phan-Dan (sur quelques plongées) et Jacques Yves Cousteau sur une seul plongée.

 

A noter que JYC  a plongéà -120 mètres à l'age de 67 ans!!

Ce jour là, nous étions tous sur les dents!!

 

J'avais eu le privilège de faire partie de l'équipe qui a découvert le Britannic en plongée à l'air libre à -80 mètres, avant que ne soit décidé l'expédition aux mélanges. Cette équipe était composée de Bébert, Raymond Coll, Ivan Giacoletto et moi même.

 

Amitiés

Robert Pollio

In the case as of divings on Britannic:
 
It was installed in the back hold of Calypso, as all the oxygen and helium reserves.
Its setting with water and its recovery were done using the crane jumbo, and it was descended and gone up by the principal winch of the back crane.
It was installed so that its panel of exit is positioned with 45 meters basic. A ballast hung under it with 60 meters for stabilized.
 
The team ofdeepplungers left surface with tri-bottles to the mixture, joined Britannic as soon as possible, carried out the diving on the wreck and went up towards the turret.
 
While arriving at this one, they décapelaient their tri-bottles, deposited them in the external shopping carts and entered in apnea the turret.
 
For my part, I ensured only the monitoring between -45 and -60 meters and assisted them at the time of the entry in the turret, then I closed the panel.
 
The turret then had gone up and reinstalled in the back hold of Calypso where the stages finished with the shelter.
 
The saucer was put at water before the turret and increase after it, because its site of storage was on the panel closing the back hold in which the turret was!
 
In short….slides of the exploit!!!
 
I had the occasion to go down in the turret during tests before the Britannic operation, but finally the Commander Alinat preferred that I ensure safety outside.
I thus plunged twice a day during all the mission, whereas two teams took turns morning and evening for the major divings.
 
The deep plungers were:
Albert Falco; Raymond Coll; Ivan Giacoletto; Marc Zonza, Patrick Delmotte (brother of Bernard), Phan-Dan (on some divings) and Jacques Yves Cousteau on one alone diving.
 
It should be noted that JYC plunged to -120 meters at the 67 years age!!
This day there, we all were on the teeth!!
 
I had had the privilege to belong to the team which discovered Britannic in diving with the free air with -80 meters, before forwarding with the mixtures is decided. This team was made up of Bébert, Raymond Coll, Ivan Giacoletto and me even.
 
Friendships
Robert Pollio

 

Vues intérieur de la tourelle

Voici l'analyseur d'oxygène que surveilliait le docteur cabarrou lors de la recompression des plongeurs de la calypso dans la tourelle après une plongée sur le britannic à plus de 100m de fond