souvenri du docteur francois avice

souvenir du docteur François Avice

Je suis né en 1952 et j'ai eu la chance a 27 ans d'embarquer sur la Calypso.

Je fut contacté par le Commandant Alinat (bras droit de Cousteau). Je fut le Médecin du bord et aussi timonier lors de mes quarts et aussi plongeur. Nous avions tous de multiples fonctions.

J'embarqua le 16 Mars 1979 sur la calypso après un vol qui, me débarqua à Gibraltar. Ce fut la Bergère qui me contacta pour me prévenir de mon départ. Lorsque j'arriva à Gibraltar, la Calypso avait subit quelques dégâts. Elle avait son treuil de déformer et un de un arbre d'hélice  abimée. Cela nous empêcha pas de reprendre la mer. Nous fîmes une escale dans le port d'Agaddir afin de charger nos 2  arbre d'hélice qui se trouvaient en attente de douane dans ce port. Ils furent stocker le long de la coursive tribord pour le restant de la mission. Ensuite nous voguâmes vers Ténériffe, la Guadeloupe ( pointe à pitre) avec une escale très rapide, après Antigua.

 C'est a Norfolk que Jean-Marie France fit un malaise. Peut de temps après ; ce fut lors de ce voyage que nous apprîmes le décès de Philippe Cousteau . En escale dans le port Américain de Jackson ville, nous réparâmes notre arbre d'hélice et nous fument tous invité a prendre notre repas sur le porte-avion Nimitz.

Par la suite, plongée au Cap Atterras avec une association qui recherchait le Monitor ( navire confédéré)

Ensuite retour vers la Martinique et direction St Pierre

Plongées sur des épaves de navires français  sur Los Aves ( Venezuelas)

De juillet a Septembre 1979 mission sur l'Orénoque  en association avec toutes les universités du Venezuelas, cette mission était normalement a la charge de l'état vénézuélien, mais jamais Cousteau ne fut payé.

 

Anecdote:

Tandis que Philippe Cousteau fait des révisions à Lisbonne sur son hydravion ce dernier décide de rejoindre la calypso qui se trouve ancré à Gibraltar. Il prend l'hélicoptère de calypso avec lequel  il s'était rendu a Lisbonne et décent d'un très vers Gibraltar mais avec les réservoirs de son hélico presque vide car son plein lui fut refuser et son autorisation  de vol refuser. Il décide de prendre l'air et de voler très bas au niveau de la mer afin de n'être pas détecter par les radars.

 Malheureusement, il dut stopper son vol sous peine de se cracher et se posa devant presque la guardia, cette dernière n'apprécia pas cette plaisanterie et bloqua l'hélicoptère et enferma momentanément Philippe afin qu'il ne s'enfuit pas . Ce dernier prévient son père qui essaya  de multiples fois de discuter la libération de son fils et aussi le droit de faire le plein de l'hélico afin que ce dernier rejoigne le bord.

 Rien ni fit, Cousteau fit venir le consul de France a bord de Calypso et avec des fût d'essence essaya de quitter le port de Gibraltar  de façon un peu cavalière malheureusement pour lui la guardia surveillait aussi les eaux territorial Espagnole et fit faire demi-tour a la Calypso.

Ce fut le docteur Avice qui grâce à un ancien camarade  connu durant son service militaire et devenu le Général  Juan Christaro réussi a démêler le sac de nœuds et après plus de 3 heures de négociation finit par faire livrer de l'essence a Philippe Cousteau afin que ce dernier rejoigne le bord de la Calypso . malheureusement quelques jours plu tard, Philippe Cousteau perdit la vie lors du crash de son hydravion.