Je vais sur cette page, vous faire découvrir des plans et certaines photos de projets que malheureusement, JYC et son équipe non pas put mener à bien, soit faute de temps soit tout simplement dut à un manque de financement. Tous les documents que je vais vous présenter mon été généreusement fournis par Mr Patrick Roux qui les à retrouvés dans les dossier de son pèer Mr jean-Charles Roux. Certain de ces documents sont très rare voir même inexistant ailleurs. Je tiens don,c à le remercier de la confiance qu'il m'accorde.

Sa vouré et rapellez vous  que vous etes les témoins d'une époque révolue.

Le projet précontinent 4

 

 

 

Ce projet  élaborer à partir de 1965 était en éffet viable pour l'exploration des richesse sous-marine, tel que l'installation de puits de pétrole (arbre de noêl) ou autres. On peut même imaginer que ce projet aurait put devenir une sorte de base de secours maritime pour les catastrophe tels que celle que l'on a connu ces temps ci dans le golfe du mexique. Les dessins demandés furent réalisé par Mr Jean-charles Roux sur la demande de JYC, mais par manque de moyen financier, ce projet fut malheureusement  abandonné. Les compagnies pétrolières qui au début étaient interressées finir par ce désister. Sur l'un des dessin, l'on peut comprendre le principe d'intallation rapide et de déplacement du modul. Les dessins plus avancés ne furent jamais réalisés.

précontinent 4 par Mr Jean-Charles Roux
précontinent 4 dessin Jean-Charles Roux
document JC Roux

Je vais maintenant vous présenter quelques photos ou l'on voit Mr Jean-Charles Roux travaillant sur le projet de Calypso 2; Sur l'une des photos ou l'on voit cote à cote JYC et JC Roux, je vous invite à bien regarder la dédicace faite par JYC et à bien y porter attention.

Mr Jean-charles Roux projet calypso 2
JYC et JC Roux en discution devant Calypso 2
JYC et JC Roux devant maquette Calypso 2; Doc fournit par patrick Roux
CALYPSO 2 dans la piscine de Jean-Charles ROUX
projet bouée laboratoire utilisant la force des courrants marin (doc J C Roux)
bouée laboratoire utilisant force éolienne (doc J.C Roux)
encore un projet de bouée laboratoire (doc J.C Roux)

Les Turbines Marines

 

JYC avait fait part aussi  de la possibilité d'intaller au coeur meme du trajet du Gulf-stream des éoliennes sous-marines. Au dire de ce dernier et d'après ces recherches, il aurait fallut immerger ces hélices par -135 metres de profondeur pour que le flux du courrant sous-marin actionne les 12 éoliennes pour qu'elles produisent pas moins de 100000 mégawatts d'énergie non poluante.

 

Ou en est ce projet, a t'il vue au moins le jour ou a t'il été copier ou penser par quelqu'un d'autres ?

station marine soit pétrolière ou gazifière ou autres matières première de la mer (doc J.C Roux)

Tous ces projets de Bouée laboratoire ou station marine, date des années 1980 très certainement, mais une chose me choc, en ce début de 21 eme siècle, nous voyons souvent dans des revues écologique ou autres, des projets pratiquements identique à ceux que je viens de vous présenter avec l'accord de Mr Patrick Roux, gardien de la mémoire de son père Mr Jean-Charles Roux, mais jamais dans ces revues, je vois le nom de ce dernier inscrit ni celui de Cousteau comme ci le fait de se souvenir de ces travaux ci serait une erreur. si mon modeste site peut permettre dans une certaine mesure rendre à ces 2 hommes ce qui leurs est dû et bien j'en serait fier !

ARGYRONETE 2

 

Le CEMA envisageait à moyen therme la construction d'un second sous-marin d'intervention, L'Argyronete 2.  Comme l'argyronete1, ce devait être à la fois un engin de propulsion et d'exploration (partie sous-marin maintenue à la pression atmosphérique) et une maison sous la mer où les plongeurs pouvaient vivre en travaillant à l'extérieur, dans les conditions de la plongée à saturation.

 

Les modifications prévuees par rapport à l'argyronete 1 étaient ls suivantes:

-un sas permettant l'accés à la mer par le bas est installé dans un des segments.

-sur 3 segments consécutifs, on trouve 3 sas sphériques reliant le tore à 3 structures distinctes.

-a babord arrière , la 1ere structure est la "maison sous la mer". C'est un cylindre fermé aux deux extrémités par des calottes hémisphériques.

Elle communique en outre avec la mer par un puits à panneau situé à sa base.

La "maison sous la mer" est construite pour résister à la pression de 60 bars aussi bien intérieure que extérieure.

-a tribord arrière , la 2 ème structure est le compartiment "machine". C'est un cylindre de même géométrie que la maison, mais prévue pour ne supporter que la pression extérieur.

-entre ces deux structures, et au-dessus de la coque torique, se trouve le 3 ème élément de forme sphérique et résistant à la pression extérieure. Cette sphère à la particularité de pouvoir être larguée de son support par une manoeuvre intérieure à elle -même. Elle constitue l'engin de sauvetage capable de recevoir tout le personnel et de le tamener en surface. On en sort alors par un panneau entouré d'une jupe gonflable le défendantt contre la mer.

-une superstructure située sur l'arrière de la sphère largable renferme les aspirations d'air frais et refoulement d'air vicié ainsi que celle des gaz d'échappements. En outre , elle supporte les antennes et feux de positions.

-sur l'avant de la sphère largable sont installés des logements noyés de treuil hydrolique, d'outillage et de matériel de plongée.

-entre les deux cylindres machine et maison sous la mer, prend place le logement d'une bouée électrogène résistante à la pression.

-l'alimentation des moteurs de propulsion pourrait être assurée par des piles à combustibles. 

projet SM 1000 dessin de JC Roux argyronete 2

La Torpille Pélagique

 

Le point de départ de cette étude a été la volonté d'utiliser un moteur de torpille sous-marine pour certaines missions nécessitant une très grande rapidité d'action;

 

2 versions projetées:

a) Torpille habitée , pour suivre les mammifères marins au cours de leurs plongées profondes (1000 mètres)

b) Torpille purement instrumentale à parcours programmés, pour receuillir les données physiques et chimiques jusqu'à 100 mètres de profondeur. Intérêt: collecte des données, exécutée rapidement sur des parcours profonds de longuieur 10 nautiques.

 

Caractéristiques générales:

La torpille pélagique se compose de 2 cellules reliées entre elles par un système de largage en cas d'avarie.

-une cellule comprenant le groupe propulseur: batteries, moteur, 2 hélices contrarotatives

-sur cette première cellule, à l'avant vient se fixer une seconde  dans laquelle peuvent prendre place soit, un observateur, soit des instruments scientifiques (cellule humaine ou instrumentale)

 

Dimension:

 

-en version habitée: diamètre 650 mm; coque acier; poids 1.350 tonnes

 

-en version instrumentale:  diamètre 550 mm; coque polypropylène; poids 0.830 tonne

descente et remontée par lest largables

Repérage de sécurité par "Pinger" en sous-marin

Par ballon type Kytoon en surface

torpille pélagique doc fiche cousteau

Projet Scolopendre de l'OFRS

 

Il devait se déplacer uniquement au fond de l'océan à vitesse lente , posseder un sas ainsi qu'une chambre de travail en équipréssion.

 

Il devait être capable de longs séjours ainsi que d'intervention dans le fond entre 110 et 150 mètres.

 

son ravitaillement devait ce faire par hélicoptère avec déchargement sur une barge  tracter par le Scolopendre ou se trouvait aussi une turbine BMW qui devait lui fournir son énergie .

 

Projet resté a l'étude  pas aboutie

projet scolopendre dessin de JC Roux

La Soucoupe plongeante SP4000

Les documents que vous découvrez mon été fornie grâcieusement par MR Parick Roux le fils de mr JC Roux

document fournie par Mr JC Roux
document fournie par JC Roux

La création des huttes sous-marines ou HLM a poisson.

 

JYC avait en son temps déja envisagé la création de réserve et faunes aquatique jusqu'a la limite de la haute mer. Afin de mieux profiter des fonds marins éloignés de la cote. Pour ce faire, la construction de huttes ou HLM étaient envisagés afin de recevoir plusieur sortes de poissons. Ces habitations devaient etre construite puis immergées. Ce proceder permettrait donc d'augmenter la vie luxuriante en végétation, JYC avait aussi envisagé de pomper les eaux profonde riche en substrat et en oligauélément afin d'apporter un surplus d'engrais naturel.

 

JYC ne voulait pas d'enclos fermé mais l'installation d'un barrage de bulles afin d'éviter que les poissons ne sortent de leurs réserve et viennent à etre pechés pllus loins.

Qu'est donc devenue ce projet et à t'il vue le jours quelque part?

Huttes sous-marines: HLM pour poisson
photo prise durant la réalisation des hlm à mérou aux large de Monaco

Soucoupe plongeante  SP 6000

 

3 principes guidaient  l'étude de la SP 6000:

-utilisation de nouveaux matériaux pour la coque résistance

-propulsion par piles à combustibles

-utilisation de mayériaux à faible densité pour améliorer la flottabilité.

Pas de photo ni de dessin de ce projet.

boucle de ceinture de plongée créer par Jean Charles Roux photo de mr patrick Roux
boucle ouverte création de jean charles roux
tampons utilisé pour le courier de pc réalisé et créer par Jean Charles Roux photo de patrick Roux