MISSION 1978 Philippe COUSTEAU prend ses marques

Rendez vous sur ce site et retrouvez vous au commande de l'hydravion de Philippe Cousteau

 

1978 fut une année propice pour l'oisiveté pour La Calypso. Seule l'équipe fortement grossie de Philippe Cousteau prit l'air pour aller réaliser une mission qui débutera sur le lac Victoria, en Afrique, pour s'achever là où se trouve maintenant, le lac artificiel le plus grand du monde, le barrage d'Assouan.

 

Le thème de la mission consiste à retrouver les origines du fleuve Nil, dans étudier la faune, la flore et les conséquences dû à la pollution et aux aménagements réalisés par l'homme pour le domestiquer. Pour parfaire leurs connaissances, les hommes de la Calypso ainsi de Philippe Cousteau rencontreront le Docteur Jean Gruvel , spécialiste de la mouche Tsé-tsé et de sa maladie. Malheureusement, un stupide accident de la circulation en brousse coûta la vie à Patrick Delmotte. Cette mission est relatée dans le livre : "Le destin du Nil" ainsi que dans les documentaires : "Nil 1 et 2"

Philippe Cousteau et son équipe seront aidé dans leurs démarches administratives et culturelles par Mr Amadi Raouf ( président de l'administration de la vallée du nil) et de Mr Mohamed Ali (représentant du gouvernement Soudanais).

 

 

Pour réussir la réalisation de cette expédition Philippe Cousteau s'est entouré de :

 

- Albert Falco:

- Jacques Delcoutère:

- Patrick Delmotte

- Dominique Sumian: chef expédition

- Jean-Paul Cornu: directeur photographie

- Colin Mounier: prise de son

- Henri Alliet : photographe

- Jean Hamon: phot

- Raymond Amaddio: assistant opérateur

- Marc Zonza:

- Thierry Tronchet: assistant opérateur

- Guy Jouas: ingénieur son

- Yves  Zlotnicka: photographie et ingénieur son

- Gérard Lecas: ingénieur son

- Jean-Jacques Baloud : logistique mission

-Christian Boe : photographe

- Labat

- Albert

- François de Bovée

- Edmond

- Baranda

- Genoud

- Laplanche

- Rothe

- Sullivan: copilote hydravion

- Gros: copilote hydravion

-Gilbert jourdan (soucoupiste)

-docteur  Murray Watson

Mr Patrick Delmotte photo extraite d'un des films du Commandant Cousteau

L'hydravion de Philippe Cousteau quitte la Calypso  dans les eaux cotières de la Corse et laisse derrière lui la Calypso qui vient d'entammer sa mission au chevet de la méditerrannée. la mission durera pendant près de 10 mois. elle débutera réellement à la base même de la naissance du Nil qui est représentée par une petite pyramide.

Philippe Cousteau fera des prises de vues du lac victoria ou des colones tels des tornades se déplacent. en ce rapprochant, l'équipage du catalina aura la stupeur dedécouvrir que ce ne sont pas des trompes d'eau mais de véritable nuées d'insectes, sortant de l'eau. ces alors que les hommes de Cousteau sont témoins d'une attaque tels des chasseurs japonais sur les navires américain , d'oiseaux fondant sur les mouches qui non que 6 heures pour s'accoupler et pondre avant de mourir.

Ce documentaire de Cousteau est très proche dans certaine de ces séquences à ceux réaliser à l'époque par Mr Christian Zuber.

Ensuite,rencontre avec des chauves souris-tête de renard lors d'une expédition sur un des morceau du fleuve.

 

rencontre avec le peuple nomade qui vit sur le fleuves et les lacs dans des cabanes de papurus, véritable peuple pêcheur par obligation durant 5 mois, les Caramoutgia retrouvent leur désert après avoir fait secher leurs poissons.

 

lors de l'amérissage du catalina sur le Nil, ce dernier subit un leger dommage à son étrave, les Cousteau père et fils filmes les chutes murchitson . Près du lac du même nom, les hommes de la calypso  vont sillonnés la rift- vallée à la recherhce des hippo. Ils apercevront aussi des crocodiles de plus de 5 metres de long. Un camp de base est construit dans la baie de Casaba pointe sud du lac du tanganika. Du haut d'un mirador, Michel Deloir filmera un groupe d'hippo qui passe le plus clair de son temps dans l'eau et par la nuit sur la terre ferme afin de se nourrir.

Prises de vues sous-marine du déplacement des hippo. rencontre lors d'une plongée avec un cobra d'eau  à la morsure mortel. Découverte dans le fond du lac de squelettes de crocodile, lors de cette plongée, les hommes de Cousteau découvrent qu'ils ont directement plongée sur une zone de reproduction des crocodiles.

Utilisation d'un stratagème afin de pouvoir approcher les hippo. JYC fait construire à Monaco un faux Hippo qu'il fait envoyer à son équipe sur zone. Ce faux hippo est surnommé par les hommes de cousteau LOLITA. Malgrés cette maquette très précise réalisée par Mr JC Roux, la tentative est un échec.

Recherche en avion de sites plus favorable dans le sud de la Zambie. Les hommes de la Calypso pénétrent dans le coeur des eaux profonde de l'Afrique. Lors d'une scéance de prises de vues en eaux claire, un hippo qui se sent pris au piège, se jette sur le radeau ou est installée une caméra qui résiste à plusieurs tonnes de pressions, rien ni fait, elle est totalement pulvérisée.. Les caméramans de Cousteau finiront quand même à réaliser des prises de vues de qualitée comme celle  des parades nuptiales des hippos , ainsi que des prises de vues des  oiseaux guepiers.

 

Discution avec le prof Jules Anothier de la mouche Sté-Sté et du avec aussi le Prof  Jean Durvel, spécialiste de cette mouche et de sa maladie mortelle pour l'homme;

 

rencopntre avec le peuple Dinka aux coutumes ancestrales qui lui  vie au rythme des crues du fleuve.

 

l'équipe du catalina poursuit son voyage . Visite de la ville de Cartoum en faisant connaissance de son histoire militaire et religieuse. Prises de vues de la réalisation du futur Canal du sun.

Le catalina poursuit son périple jusqu'au Lac nasser et son barrage d'Assouan.

Visite sur le chantier de reconstruction du temple de Philéa et aussi du temple d'Abou Simbel;

Survol des temples Egyptien et des villes industrielles à la polution ecxésive et totalement incontrolée. Le Nil lui même ne charie plus la vie en déposant lors de ces crues son  limond mais malheureusement des doses conséquentes de polution . 

Mr Philippe Cousteau et son ami Scott Carpenter