MISSION 1977 Au sein de la Méditerrannée

En ce début d'année, Philippe Cousteau et son équipe volante constituée de :

Dominique Sumian, Mike Sullivan, Jean-Paul Cornu, Guy Jouas partent pour l'atoll de Clipperton. Cette petite île est située dans l'océan Pacifique, à l'ouest du Mexique.

L'équipe de l'hydravion, Calypso 2, entreprendra de visiter les fonds du récif ainsi que le cratère du volcan envahi par l'eau. Sur l'île, ils devront cohabiter avec les oiseaux et les crabes. Cette étrange épopée est relatée dans le film : "Clipperton, Ile de la solitude".

Lors de cette mission, ce trouve à bord de la Calypso la professeur Françoise G Bourrouilh Le Jan géologue et spécialiste des récifs coralliens pour la sédimentologie et la diagenèse (transformation) des Carbonates qu'ils fabriquent et elle en profitera pour étudier la répartition du champ magnétique de Clipperton

 

Depuis, Jean-Louis Etienne a exécuté une mission en corrélation avec celle de Cousteau. Vous pouvez la retrouver dans le livre : Clipperton, l'atoll du bout du monde.

 

Cette mission finie, Calypso 2 s'envole pour l'île de Pâques. Pour cette escale, les savants Jorge Da Silva( universitée du Chili) , Docteur Ramon Campbell, Senor Patricio Arellano (universitée du Chili département de physiologie), Robert Crawlf (Antropologue), Prof Gonsalo Figerello et William Mulloy viennent prêter main forte à Philippe pour attester et confirmer les données scientifiques recueillies sur place. Au cours de cette aventure, Philippe Cousteau se brise les 2 jambes lors d'une chute de plus de 30 mètres avec son engin volant autogire (moteur dans le dos et hélice au-dessus de la tête).Cet engin fut horné de peinture faite par un peintre local. Il y fit la représentation de RAPA-NUI-TANGATA MANU .

 

 L'équipe de Philippe Cousteau traversa de long en large cette ile soit à cheval, soit à pieds ou en zodiac ( 2 zodiacs moteur johnson 40). Elle explorera pas moins de 200 cavernes ou elle fera la découverte de nombres ossements humains, elle escaladera des montagne . Sur certain rocher, elle fera la découverte de gravures très anciennes (étude Pétrogliphe).

Lors de ces plongées, les hommes de l'équipe cousteau essayeront de découvrir des éventuellles statues immergées que les premiers arrivants de l'ile auraient perdue. Recherches restées sans succés 

 

Présent au côté de Philippe Cousteau:

Charles Record (cameraman), henri habans (assistant cameraman), Mikael Sullivan (pilote hydravion), Dominique Arrieu (cameraman), Janice Cousteau (intendance), Dominique Sumian(chef plongeur), Henry garcia (pilote hydravion), Guy Jouas (ingénieur son)

 

Il sera réalisé le documentaire : "Le testament de l'île de Pâques".

 

Le 6 mai, le Prince Rainier charge Cousteau et La Calypso de recherches dans la Méditerranée, les traces éventuelles de métaux lourds, d'hydrocarbures et de radioactivité. Cette mission sera intitulée : MEDPOLL (Méditerranée Pollution). La Calypso traversera la Méditerranée dans le sens de droite à gauche, via Marseille-Marseille.

 

La Calypso est patronnée pour cette mission d'ampleure phénoménal par la Commission Internationale de la Méditérannée (CIESM)

 

Jean-Charles Roux et JYC derrière la maquette qui servira pour le documentaire Ultimatum sous la mer(doc fourni par mr Patrick Roux)

De cette mission résultera la preuve d'une sur pêche intensive et ravageuse des fonds marins ainsi que de la présence excessive de pollution industrielle. Pour obtenir les preuves qui attestent ces données, la Calypso exécutera plusieurs stations scientifiques sous le contrôle de Jacques Constans

Cette mission est patronnée par la Commission Internationale de la méditerranée. Elle durera 4 mois au large de 12 pays. Les hommes de la Calypso effectueront 931 mesures en 126 Stations. Ils rechercheront les traces de métaux lourds, des pesticides et les composés organiques (PCB), tant dans l'eau que dans les sédiments. A chaque station, les plongeurs ou les dragages ont permis de prélever des échantillons de la faune fixée et aussi de recueillir du plancton.

En outre JYC à étudié dans 16 régions répartis en 6 pays, la possibilité de créer des réserves sous-marines. Cette vaste étude à permis à Cousteau de conclure que la Méditerranée ne souffrait pas seulement des diverses pollutions industrielles, urbaines et agricoles, mais aussi de destructions mécaniques directes : remblais, pêche abusive, développement touristique....

 

Station scientifique types lors de la mission MEDPOLL

Chaque station type a été effectuée sur une radiale perpendiculaire à la côte entre 120 et 10 mètres de profondeur. Elle inclut les étapes suivantes :

- 3 dragages à la drague charcot sur les fonds de sédiments ou 3 traits de petit chalut à étrier si le sol trop dur par 120. 50. et 10. Mètres de fond

- 6 prélèvements d'eau et 6 mesures de températures à proximité du fond et de la surface en 3 points 120. 50. 10 mètres

- 3 carottages de 30 centimètres de sédiment par 120, 50, 10 mètres.

- 2 prélèvements d'eau en présence de sédiments par 50, 10. Mètres.

- 1 prélèvement de phytoplancton avec un filet de 1 mètre de diamètre à l'aplomb des fonds de 50. Mètres.

- une radiale photographique continue en couleur sur le fond sera faite par le traîneau photographique automatique Troika entre les fonds de 120, et 10. Mètres et en plus, il sera fait une prise de vue sous-marine par les plongeurs.

 

C'est lors de cette mission que le jeune Dominqie Magrez, futur scientique fit un stage de fin d'étude  pour la DEA. Il embarqua à bord de Calypso à Port-Vendres et débarqua à Venise.

Souvenir de Dominique Magrez:

En deux mots,

Mon rôle était assistant scientifique (stagiaire universitaire). je venais de finir mon DEA d'océanographie biologique et la station de Banyuls m'a appelé pour savoir si cela m'interressait de monter à bord de la calypso pour 1,5 mois....j'ai dis oui.

J ai accepté et mon rôle s est borné à prendre des échantillons d eau et de boue du fond dans des stations prédéterminées . Le but était de détecter les composants chimiques persistants utilises pour fabriquer des matières plastiques qui se retrouvais dans l eau
C était un projet CIESM je crois.

Mme Cousteau était très gentille avec moi et je suis devenu copain avec les plongeurs et le cinéaste

J essaierai de vous en dire plus quand j aurai rassemblé mes souvenirs
On me voit brièvement dans la cassette "le sang de la mer" en train de procéder à une récolte d échantillons

 

Embarquement à Port-vendres le 31 juillet

Le 1er aout à quai à Barcelone – le 2 aout installation de materiel scientifique  JYC arrive à bord

3 aout  pres de la cote en face de Barcelone debut  du recueil d’echantillons

Pendant tout la croisiere, mon rôle a été de recueillir des échantillons d’eau avec une bouteille à renversement et des échantillons de boue du fond

4 aout : ile Meda

5  aout : prélevements devant Tarragone

6 aout prelevements devant la centrale de Vandelos –escale Tarragone

7 aout station à l’embouchure de l’Ebre

8 aout Cabrera ( Baleares)- soucoupe à l’eau

10 aout  station devant Almeria-escale Almeria

11 aout Alboran – soucoupe

13 aout Malaga escale ( radar cassé)

14 aout -15 aout :Gibraltar- essai en mer du parachute – pour tester si les pheniciens pouvait immerger leur voile et s’aider du contre courant pour sortir du détroit vers l’atlantique…pas concluant

16Aout mer

17 aout : iles Habibas puis Oran escale depart JYC

18 aout arret à Arzew

19 aout escale à Alger – 21 aout retour JYC

22 aout : Bejaya station

23aout Annaba

24 aout La Calle  beaucoup de roulis mouillage

25 aout Bizerte- projection à Carthage de « voyage au bout du monde » au théâtre antique. Toute l’équipe invitée

26 et 27 mouillage ile Zembra

28 problème moteur depart JYC

29 escale à Tunis

30 Zembra avec plongée soucoupe

31 Sfax

1 sept route vers Djerba

2 sept invités au club Med Djerba

3 sept en mer

4 sept arrivée à Malte escale retour JYC

6 sept arrivée à Tarente escale

8 sept Otrante escale

9 sept Bari Escale

10 sept, en mer, avarie moteur, recherche de mouillage, trouvé aux iles Tremiti

11 sept pompe à eau cassée-reste aux Tremiti

13 sept : réparation effectuée- départ et station en face Ancône

14 sept arrivée à Venise

Départ vers Paris le 15 ( avec JYC)

 


A bientot

 

Les sédiments, l'eau et le plancton ont été envoyé pour être analysés dans divers laboratoires dont ceux de Marseille et de Monaco.

 

De cette expédition en ressortira 2 documentaires. L'un sera : "Le sang de la mer" l'autre s'appellera : "Ultimatum sous la mer" et relatera de la façon la plus précise la récupération des 900 fûts toxiques de plomb sous le forme organique de tétra éthyle et tétra méthyle. Ces derniers se trouvaient enfermés dans l'épave du cargo yougoslave le "Cavtat" qui sombra étrangement par 90 mètres de fond, tout près du port italien d'Ostrante , en mer Adriatique. Cette dernière mission est relatée dans le livre : "Fortunes de mer".

En 1977, JYC participe à une séssiobn du tribunal de la pêche de marseille ou il informe la délégation de la dégradation du milieu naturel et de la disparition par voie de conséquences du métier de pêcheur. L'avenir lui donnera une fois de plus raison.

 

Durant cette période se trouvent à bord de la Calypso :

-JYC et Simone Cousteau

-Albert Falco

-Raymond Coll

-Jacques Constan

-Jean Paul Cornu

-Raymond Amaddio

-Ivan Giacoletto

-Guy Jouas

-Marc Zonza

-Bernard Delmotte

-Patrick Delmotte

-Henry Alliet

-Bob Braunberck

-Yves Zlotnicka

-Pierre Bourakoff

-Jacques Constans :professeur de la fondation cousteau

-Mr Ballester: biologiste et pollution marine Espagnole

-Mr Dominique Magrez : stagiaire scientifique-fin de DEA

 

-Daniel Bélanger: ces à cette époque qu'il quitte l'aventure cousteau

 

 

Pour ce qui est de La Calypso, elle effectuera en cette fin d'année une ultime mission qui l'envoya à quelques encablures de Marseille où en 1881 sombra le navire appelé le Natal. La légende veut que ce dernier fût chargé de lingots d'or. L'épave fut localisée par 120 mètres de fond, à côté du croiseur Drôme et du bateau à aubes le Logobos.

 

L'épave fut fouillée mais aucune trace de la précieuse cargaison ne fut décelée. La légende subsiste toujours. La Calypso retourne à Marseille pour y subir quelques travaux d'entretien.

 

les 900 fûts toxiques du cavtat photo extraite du documentaire

 

Voici les lieux ou la Calypso s’ancra :

Monaco, les salins d'Hyères, Port-Cros, Porquerolles, Baie Alicastre, Toulon, Marseille, Vacarés, Longe la côte francaise et espagnole, Tarragone, Cap Tortosa, Les Baléares, l'Ilot Cabrera, Ile Alboran, Gibraltar, Ceuta au Maroc, iles Chafarinas, iles Habibas, Port Arzew, Alger, ilots de Galite, Port de Bizerte, La Goulette(lac de Tunis), iles Zembra, Gabès, Malte, la calypso franchi le Golf de Squillace puis salue la cité de Crotone, traverse le Golfe de Tarente, double le Cap de Santa Maria Di Leuca pour accoster dans le port Otrante, La Lagune de Venise, la calypso aborde les iles Ioniennes puis longe Corfou, frôle Paxo pour s'arrêter devant Ithaque puis ile de Zante, le Golfe Saronique direction le Pirée, la Mer de Marmara, escale à Istanbul, via la Mer Noire, le pont Euxin, escale à Varna, arrêt devant l'embouchure du Danube, Beyrouth, le Delta du Nil, Port de gla (cote sicilienne), Naples, Ostie(port de Rome), embouchure du Tibre, passe la Sardaigne, les Bouches de Bonifacio, Monaco puis retour sur Marseille.