MISSION 1969 DE LA CALIFORNIE à L'ALASKA

L'équipe sera constituée de :

- Philippe Cousteau

- Delmotte

- Mestre

- Foulon

- Kientzi

- Deloire

- Omer

- Bassaget

- Jouas

- Sumian

- Lagorio

- Gauret

- Riant

- Prezelin

- Caillart

- Laban

- Morgan

- Ted Walker

-Jean Servelo (départ de l'équipe durant l'année ou début 1970)

-Bernard Chauvelin

-Jacques Delcoutère ( toute jeune recrue)

- Renoir

-Jacques Roux

-René Robino (mécanicien)

Raymond Amaddio(cuisinier)

-June Lindstedt (spécialiste université californie du sud)

Après s'être ravitaillée à Long-Beach, la Calypso quitte sa base.

Du 26 décembre 1968 au 20 avril 1969, La Calypso naviguera le long des côtes américaines et mexicaines pour y étudier les éléphants de mer.

Pour mieux étudier ces énormes animaux, JYC décide de débarquer une équipe sur l'île de Guadalupe (à 134 miles de la Basse Californie) pour vivre directement avec ces animaux.

Ils ont le désagrément de vivre sur l'île où règne une odeur pestilentielle provoquée par la présence des excréments de ces animaux.

Les plongeurs filmeront pour la première fois des vues sous-marines de leur rapport sexuel. Delmotte essaiera de capturer un gros mâle au lasso. Ils mesureront des jeunes venant de naître. Lors d'une plongée, Philippe Cousteau découvrira un cimetière marin de ces pinnipèdes qui donnera une profondeur d'âme au documentaire.

Vous pouvez retrouver cette mission dans le film "Le retour des éléphants de mer" et dans le livre "Compagnons de plongée".

A la même période, La Calypso part voguer le long des côtes de Californie, elle ira à la rencontre des baleines grises. Aidés par le professeur Ted Walker, les hommes de Cousteau essaieront de sauver un jeune baleineau échoué sur un banc de sable. Malgré les soins qui lui seront apporté, le jeune Jonas finira par mourir. Les plongeurs filmeront ces énormes cétacés mettre bas et s'accoupler. Leurs moeurs seront étudiés. Un documentaire en sera réalisé. Il sera intitulé "Les baleines du désert". Un livre en sera tiré et édité sous le titre "Nos amies les baleines".Lors de cette mission, les hommes de la Calypso feront la rencontre du professeur Roger Payne spécialiste lui aussi des baleines, je vous invite a le découvrir  dans un livre écrit par Diane Ackerman: La nuit des baleines.

Le 27 janvier, Philippe Cousteau s'envolera à bord d'une montgolfière afin de guider le navire qu'ilà, loué pour pénétrer dans les eaux peu profonde de la Basse-californie. Le Polaris 3 suivra à la trace ces paisibles léviathan avec à son bord un petit groupe d'homme de la Calypso.

Du 02 au 18 Avril, l'océan devient un lieu de débauche totale, une orgie sexuelle sans aucune retenu se produit. Comme par enchantement, des millions et des millions de loligo opalescens se retrouvent pour s'accoupler et mourir. Ces invertébrés sont plus connus sous le nom de calamars. Alors que les requins rodent autour de ces animaux pour se rassasier, Cousteau fait descendre la soucoupe SP350 piloter par Falco. Il est tout juste 4 heure du matin lorsque commence la plongée. La profusion de ces animaux permettra au cuistot de la Calypso de servir ces calamars à toutes les sauces et à tous les repas. Le côté scientifique de la mission sera assuré par la zoologiste de l'université de Californie du Sud : Miss June Lindsted.

Retour sur le site des orgies le 18 mai, plus aucunes traces de cette épisode de vie des calamars.

Du 21 mai au 3 juin 1969, La Calypso naviguera dans les eaux entre Los Angeles et San Diego tout près de l'île de Catalina et d'Isthmus Baie. Les hommes réaliseront de nombreuses photos et prises de vues sous-marines de baleines, dauphins et orques.

Afin de mieux étudier les baleines et les cétacés, les hommes de la Calypso pour les neutraliser recourent souvent à cette technique de l'encerclement mise au point par Albert Falco. Ce dernier c'est  rendu conte que la vitesse et le bruit semblent exercer sur l'animal un effet d'hypnose accoustique.

Les plongeurs cinéastes de La Calypso resteront un total de 16 heures dans l'eau, ils épuiseront 36 bouteilles d'oxygène et réaliseront 2 kms de prises de vues.Nous sommes fin Avril, la Calypso est en baie de Los Angeles. La Calypso  mouille près de l'Ile Santa Catalina ces alors que les calamars (2 nuits) réalisent ce film durant 5 jours. Le documentaire qui en sera réalisé se nommera "La nuit des calamars" et la mission, elle sera relatée dans le livre "Pieuvre, la fin d'un malentendu".

Le 1er juin 1969, dans la bais d'Isthmus, au large de l'île de Santa Catalina, La Calypso sera rejoint par 6 autres submersibles miniatures. Accompagné de ces 2 puces de mer, Cousteau filmera le Beaver, le Rockwell, le Dowb, le Deepquest, le Star 2 et le Nekton évolués sous la mer.

Pour des fins promotionnelles, JYC réalisera un documentaire intitulé "Ces incroyables machines plongeantes".

Ce documentaire fut mis sur pied par André Laban. Il prit sur lui de convoquer tout les engins submersibles utilisés pour la recherche. Ils se retrouvèrent tous a la pointe de Cabo San Luca. La soucoupe  que pilota JYC fut équipé de 4 caméras dont une sur trépied. La profondeur atteinte par certains des submersibles fut -500 mètres.

Pour réaliser ce documentaire, Cousteau fut entouré de :

Ron Church, André Laban, Albert Falco, Yves Omers, Gaston Roux, Bernard Delmotte, Joseph Thomson, Titi Léandri, Paul Zuéna, Roger Brenot, Jean-Paul Bassaget, Canoé Kientzy, Michel Deloire, Philippe Cousteau, Pierre Goupil, Yves Omer, Jacques Renoir, Jean-Jerome Carcopino, henri Alliet, Guy Jouas

Avant de continuer son périple vers le Nord des Etats-Unis, La Calypso s'attardera dans le port de Seattle. Les plongeurs s'immergeront dans la forêt de Kelps (algues géantes) pour y rencontrer des loutres à fourure. Rencontre que l'on peut retrouver dans le livre "Saumons, loutres et castors" sous le paragraphe : La beauté des loutres de mers.

Par la suite, La Calypso rejoindra Anchorage en Alaska puis les Iles Aléoutiennes. Avant de continuer plus son périple, La Calypso dépose une petite équipe sur l'île de Kodiac, le 30 juin jusqu'au 15 août. Cette équipe sera composée de Falco, Delmotte, Omer, Renoir, Arrieu, Innocenti.Utilisation d'un navire loué : l'Orquillat.

Partis étudier la remontée des saumons rouges vers leur lieu de ponte, ils rencontreront aussi l'ours de Kodiac. Souvent, le caméraman Yves Omer sera proteger par falco et delmotte munie d'un fusil lorsqu'il filmera couché dans les court d'eau .

 Les saumons viennent se reproduire très loin dans les ruisseau de leurs naissance après 5 années passés en mer.

Les hommes de la Calypso iront filmer dans une écloserie la naissance des bébés saumons, car, jamais il y eut des saumons dans certains lieux ou il se trouvent maintenant, seul la mains de l'hommes a fait renaitre le pélerinage des saumons. Afin de mieux suivre le périple des saumons, les hommes de Cousteau vont se frayer un chemin le long du court d'eau qui mene les saumons a leurs lieux de reproduction, ces glorieux explorateur devront se proteger le visage  derrière des petites  moustiquiaires verte ou seul les yeux son découvert.

 Yves Omer se servira d'une courroie pour commander à distance les prises de vues de sa caméra afin de ne pas dérranger l'accouplement des saumons. par contre, afin de mieux filmer la lente mais progressive transformation des saumons lors de leurs mort juste après leurs accouplement, les hommes de la Calypso en enfermeront dans un enclos. cette fin survient  5 à 7 jours après la reproduction. Durant tout le temps que durera la mission sur terre, les hommes de la Calypso communiqueront avec le bateau en utilisant le nom de code : Racal 1

Leur péripétie sera relaté dans le documentaire "La tragédie des saumons rouges" et dans le livre "Saumons, castors et loutres".

Aux alentours du 21 juillet 1969, La Calypso vogue dans les eaux de l'Alaska et jettera l'ancre au large de l'Ile d'Amchitka qui se situe dans le chapelet des Iles Aléoutiennes. Là, au milieu d'algues géantes appelé kelps, elle ira à la rencontre des loutres de mer à fourrure. Pour mieux les étudier, Cousteau, secondé par le scientifique K.W. Kenyon, fera installer certains de ces animaux dans un endroit propice pour les regarder évoluer, vivre et mieux les filmer. Ce sera Chauvelin et Coll qui attraperontles  2 loutres afin de les ramener au abord de l'Ile Sanac. Ensuite, le documentaire nous conduira près des côtes de Californie en compagnie de Philippe Cousteau. Ce dernier , ainsi que certains autrres membres de la CAlipso s'équiperont d'appareil de plongé à circuit fermé afin que les bulles rejettées n'éffraie pas les animaux. Les plongeurs de la Calypso tiendrons un débats avec les protecteurs des loutres et les opposants à la réinsertion de cette animals dans son milieu naturel. Cette guerre se déroule sous le couvert de la pêche à l'Ormeaux, véritable mine d'or pour les pêcheurs local mais malheureusement véritable festin pour les loutres.Une loutres mâme deviendra une véritable amie des plngeurs de la Calypso alor qu'ils n'auront rien fait pour l'apprivoisée. Après leurs départ, ils apprendront que ce malheureux animal qui recherchait la compagnie de l'homme fut abatu d'une balle de fusil. La mission en Californie durera près de 6 semaine et sera réalisée a bord du navire de location l'Orquillat.

Ce fut après la réalisation de ce film sur les saumons qu’Yves Omer reçut pour la seconde fois un Emmy award. Le premier il le reçut conjointement avec deux autres cinéastes pour le film: les réseaux sous-terrain englouti

Afin de mieux comprendre ces animaux complexes protégé depuis 1911 par le traitée des fourures, le Professeur Judson E. Vandevere et le Dr James A. Mattison viendront gonfler les rangs de l'équipage. Un documentaire sera réalisé "Le sort des loutres de mer" ainsi que le livre "Saumons, loutres et castors".

Quelques un  des intervenants sur le sujet des Loutres de mer:

-Ernest porter: pêcheur professionel de Morro Bay (fruit de mer)

-Ellen Miller: membre actif association (les amis des loutres)

-Bill Bryan : membre du comité consultatif de l'association (les amis des loutres)

Du 29 septembre au 29 octobre, amarrée dans le port de Seattle, à des fins promotionnelles, Cousteau et certains de ces hommes iront rejoindre le docteur scientifique Joan Duffy pour réaliser un documentaire sur les pieuvres et les poulpes. Pour cette semi-mission, des documents réalisés au large de l'Ile de Porquerolles seront aussi utilisé. Toutes les données se retrouvent dans le livre "Pieuvres la fin d'un malentendu" et dans le documentaire "Pieuvre, petite pieuvre".

Novembre 1969, relâche dans le port de Seattle, retour de la plupart des hommes de La Calypso en France.

 

Dominique Sumian: est un homme capable de proteger des requins le photographe en plein action qui absorbé ne voit pas le danger. Son surnom de Doumé est l'abréviation de Dominique en langue Corse. Il est un plongeur remarquable et doué aussi d'une force peu commune. C'est un géant débonnaire et patient, il est grand et longiligne. Il fut plongeur puis pilote de la soucoupe.

écrit prit dans le livre : la vie et la mort des coraux.