Nous allons essayez de vous faire découvrir certaines des caméras utilisées par les hommes de la Calypso durant leurs périples à travers le monde.

 

We go try to make you discover some of the cameras used by the men of Calypso during their tours throughout the world.
 

 

Les prémices :

 

-Photographie sous-marine: Louis Bouitan (prof zoologie a la Sorbonne) fit ses premières plongées photographiques en 1893, vêtue d'un habit à casque rigide et équipé d'un volumineux appareil à foyer fixe enfermé dans un boitier de cuivre étanche.

celui-ci était muni d'une commande externe qui permettait de réaliser des expositions ( quelques minutes à 1/2 heures), grâce à des plaques de verres enduites d'une émulsion au collodion comprimée par la pression de l'eau. Une  poire en caoutchouc reliée au boitier refoulait l'air. Le boitier se trouvait ainsi en équipression. Ce boitier comportait 3 hublot (2 pour la visée) et 1 pour l'objectif.

 

 

First steps:
 
- Underwater photography: Louis Bouitan (professor zoology has the Sorbonne) made his first photographic divings in 1893, worn a dress with helmet rigid and equipped with a bulky fixed hearth device enclosed in a tight copper case.
this one was provided with an external order which made it possible to carry out exhibitions (a few minutes at 1/2 hours), thanks to coated glass plates of an emulsion to collodion compressed by the pressure of water. A rubber pear connected to the case drove back the air. The case was thus in équipression. This case comprised 3 port-hole (2 for the aiming) and 1 for the objective.

Caméra 35 mm"par 18 mètres de fond"

Cette caméra qui est utiliser lors du tournage du documentaire par18 mètre de fond fut mise au point par Léon Vèche (ingénieur mécanicien de la marine nationale) en 1942 C’est un caisson de forme parallélépipède contenant une caméra Kimano de35 mmforme parallélépipédique contenant une caméra de35 mm. Un peu plus tard, elle sera montée sur un bras ou plus singulièrement sur une crosse.

 

 

Camera 35 mm " by 18 meters basic”
This camera which is to use during the turning of the documentary par18 mètrede bottom was developed by Léon Vèche (mechanical engineer of the national marine) in 1942 It is a box of form parallelepiped containing a parallelepipedic camera Kimano de35 mmforme containing a camera de35 mm. A little later, it will be assembled on an arm or more singularly on a stick.


 

Par la suite, Cousteau et ces amis utiliseront d’autres caméras avec des niveaux de perfectionnement différent.

 

Thereafter, Cousteau and these friends will use other cameras with levels of different improvement.

Caméra Leblé35 mmen caisson pressurisé utilisée pour le tournage de « Epaves ». Mise au point par Mr Léon Vèche (ingénieur mécanicien de la marine nationale) en 1943. Caisson cylindrique à fond hémisphérique.

 

Encore utilisée pour le tournage du Monde du Silence en 1955. Ici aux mains de Louis Malle pour « Station 307 » dans le golfe Persique sur l’arrière de Calypso. Vêtement de demi-saison date de 53 ou 54.

 

Camera Leblé35 mmen pressurized box used for the turning of “Wrecks”. Clarification by Mr. Léon Vèche (mechanical engineer of the national marine) in 1943. Cylindrical hemispherical bottom box.
 
Still used for the turning of the World of Silence in 1955. Here with the hands of Louis Malle for “Station 307” in the Persian Gulf on the back of Calypso. Transitional wear goes back to 53 or 54.

 

 


Caméra 35 mm du GERS

Caisson inspiré de la caméra de « Epaves » caisson cylindrique à fond plat. Fin des années 40 ? Matériau laiton chromé étamé.

Info Laban 1 : Recevait une caméra Leblé35 mm (modèle ?). Bobine de film de30 mètres. Energie fournit par un ressort remonté à la main et qui permettait une autonomie suffisante pour les30 mètres de film. Une des manettes du culot du caisson servait à enclencher le mécanisme. Le manche recevait une bouteille d’air comprimé équipée d’un détendeur qui permettait de gonfler le caisson à mesure que l’on descendait. Un clapet visible sur le culot du caisson servait à expulser la surpression à la remontée.

 

Camera 35 mm of the GERS
Box inspired of the camera of “Wrecks” flat-bottomed cylindrical box. End of the Forties? Material galvanized chrome brass.
Information Laban 1: Received a camera Leblé35 mm (model?). Wind of film de30 meters. Energy provides by a spring wound to the hand and which allowed an autonomy sufficient for les30 meters of film. One of the levers of the base of the box was used to engage the mechanism. The handle received a bottle of compressed air equipped with a pressure reducer which made it possible to inflate the box as one went down. A visible valve on the base of the box was used to expel overpressure with the increase.

 

Pour caméra sous-marine35 millimètre un boîtier léger, en équilibre dans l'eau et susceptible de descendre à une centaine de mètres sans être écraser est obligatoire.

JYC et ses amis plongeurs de 1943 imaginaire de gonflé un boîtier à l'air comprimé avec une pression légèrement supérieure à celle qui correspondait à la profondeur maxi de la plongée envisagée.

- En 1945, ils perfectionnent cette idée en fixant sur le manche de la caméra un petit appareil respiratoire spécial dont le détendeur est réglé pour établir dans le boîtier une légère surpression par rapport au milieu ambiant. Une soupape d'évacuation tarée est placée sur le caisson et permet d'évacuer l'excès d'air durant la remontée. Ce procédé est utilisé pour les caméras, les appareils photos, les lampes flashs, les appareils de mesures, etc

-en collaboration avec Mr Girardot, JYC met au point les caméras "BATHYGRAF". Cet appareil permet aux plongeurs de disposer de véritables caméras de studio.(1953)

- Essai en Méditerranée des nouvelles caméras tel que : OERTIKON-R.C.A

 

Camera underwater
 
For camera under-marine35 millimètre un case light, in balance in water and likely to go down to a hundred meters without being to crush is obligatory.
JYC and his/her plunger friends of 1943 imaginary of inflated a case to the compressed air with a pressure slightly higher than that which corresponded to the maximum depth of the diving considered.
- In 1945, they improve this idea by fixing on the sleeve of the camera a special respiratory small apparatus whose pressure reducer is regulated to establish in the case a light overpressure compared to the ambient conditions. A damaged exhaust valve is placed on the box and makes it possible to evacuate the excess of air during the increase. This process is used for the cameras, the cameras, the lamps flashes, measuring equipment, etc
collaboration with Mr. Girardot, JYC develops cameras “BATHYGRAF”. This device makes it possible the plungers to have genuine cameras of studio. (1953)
- Test in the Mediterranean of the new cameras such as: OERTIKON-R.C.A

Info Laban 2 : Plutôt 16 mm au vue des dimensions par rapport au masque et aux poignées. Plutôt une Pathé-Webo16 mm.

 

 Information Laban 2: Rather 16 mm with the sight of dimensions compared to the mask and the handles. Rather Pathé-Webo16 mm.

 

Caméra 16 mm CTM Girardot

Caisson mis au point par la Compagnie de Contructions Mécaniques à Genevilliers pour recevoir une caméra16 mm

Il s'agit, sur les quatre photos du boitier pour Pathé- Wébo (30 mètres de film16 mm sur bobines) qui datent 1950 plus ou moins trois ans.

N.B. : Les 2 poignées tournantes actionnaient, grâce à 2 crémaillères, deux tiges dont le mouvement servait aux réglages (Diaph. et Distance). Les graduations étaient gravées sur 2 disques au- dessus des poignées

           

Utilisée par le GERS et l’équipe Cousteau

Camera 16 mm CTM Girardot
Box developed by the Company of Contructions Mechanics in Genevilliers to receive a caméra16 mm
It acts, on the four photographs of the case for Pathé- Wébo (30 meters of film16 mm on reels) which date 1950 more or less three years.
N.B. : The 2 revolving handles actuated, thanks to 2 toothed racks, two stems of which the movement was used for the adjustments (Diaph. and Outdistances). The graduations were engraved on 2 discs above the handles
           
Used by the GERS and the team Cousteau

 

Modèle visible dans les bureaux de la Fondation COUSTEAU
Caméra du mode du silence

La photographie couleurs, la stéréophotographie fut mise au point par mr Jean de Wouter dans les années 1951/1952

taillez en plongée avec une caméra doc de mr david dekker

Pour le monde du silence, André Laban, Claude Strada et Armand Davso ont étudié et construit un nouveau boitier de caméra35 mm. Il recevait une platine, support des deux bobines de 60 mètres de film, une batterie 6volts, un moteur entrainant les pièces de l' Eyemo- Bell and Howell (c.a.d. le couloir, la griffe et l'obturateur tournant) plus un seul objectif18 mmderrière un hublot correcteur Dratz.

Nous avons d'abord utilisé un objectif 18,5 mm Angénieux, puis un18 mm Cooke, pour les "grands angulaires" et en plus longues focales un 35mm.

 

En 1962, l'ingénieur Jean de wouters d'Oplinter invente le Calypso-phot. Il s'agit d'un appareil photographique amphibie qui n'exige pas d'être protégé par une boite étanche et qui par conséquence offre beaucoup plus de maniabilité. Les lentilles photographiques ont elles aussi été améliorées.

 

L'appareil Calypso -Phot:

Dans le courrant de l'année 1961, la spirotechnique a mis au point un appareil qui parait être la solution logique à la photo sous-marine, un appareil étanche par lui-même "amphibie" , fonctionnant dans l'air et dans l'eau et supprimant l'intermédiare de la boite étanche.

Il se présente sous la forme d'un 24x36 de dimensions normales constitué en 3 blocs: boitier, couvercle et objectif interchangeable. La liaison entre eux et l'étanchéité sont assurées par des joints toriques. Le viseur "Galilée" se double pour la plongée d'un viseur à cadre dont l'arrière s'applique contre la glace du masque. Un seul levier assure la progression du film, l'armement et le déclenchement . deux boutons moletés extérieurs commandent les réglages du diaphragme et de la mise au point, un troisième celui des vitesses d'exposition? Une prise étanche est prévue pour un flash au magnésium. Sa résistance à la pression et son étanchéité sont établies pour une profondeur de 60 m.

 

 

 

 

For the world of silence, André Laban, Claude Strada and Armand Davso studied and built a new case of caméra35 mm. It received a turntable, support of the two reels of 60 meters film, a battery 6volts, an engine involving the parts of Beautiful Eyemo- and Howell (c.a.d the corridor, the claw and the turning obturator) only one objectif18 mmderrière a correct port-hole Dratz.
We initially used an objective 18.5 mm Angénieux, then un18 mm Cooke, for “the large angular ones” and in longer focal distances a 35mm.
 
In 1962, engineer Jean of wouters of Oplinter invents the Calypso-phot. It is about an amphibious camera which does not require to be protected by one limps tight and which by consequence offers much more handiness. The photographic lenses were also improved.

 

 

The device Calypso - Phot: In courrant of the year 1961, the spirotechnique one developed a device which appears to be the logical solution with the underwater photograph, a tight device by itselfamphibious”, functioning in the air and in water and removing the intermédiare of limps tight. It is appeared as a 24x36 of normal size made up in 3 blocks: case, lid and interchangeable objective. The connection between them and the sealing are ensured by O rings. The sightGalileodoubles for the diving of a framework sight whose back applies against the ice of the mask. Only one lever ensures the progression of the film, the armament and release. do two external knurled buttons order the adjustments of the diaphragm and clarification, a third that speeds of exposure? A tight catch is planned for a flash with magnesium. Its pressure resistance and its sealing are established for a depth of 60 Mr.

Plan de conception
Un plongeur qui se trouve sur la plage arrière de la Calypso

Boitiers respirants:

 

Mis au point par le commandant Cousteau et Girardot, ce type de boite ne résisterait pas par lui-même à la pression extérieure, mais une bouteille de gaz comprimé assure automatiquement au volume intérieur, par l'intermédiaire d'un détendeur, une pression égale à celle ambiante. Un clapet d'expiration assure l'évacuation de l'air en excès. En plaçant la boite étanche dans les conditions du plongeur, ce principe a paradoxalement libéré celle-là de la présence de celui-ci. Des photos peuvent être prises automatiquement à des profondeurs encore interdites à l'homme.

 


Breathing cases:


Developed by the commander Cousteau and Girardot, this kind of limps would not resist by itself the external pressure, but a bottle of gas compressed automatically ensures interior volume, via a pressure reducer, a pressure equalizes with that ambient. A valve of expiry ensures the evacuation of the air in excess. While placing limps it tight under the conditions of the plunger, this principle paradoxically released that one of the presence of this one. Photographs can be taken automatically with still prohibited depths with the man.

 

En 1954:

 

Une caméra est équipée d'un anamorphoseur qui permet pour la première fois de faire des images en procédés cinémascopique.

Elle est abritée dans un caisson en laiton de forme parallélépipèdeque, prolongé d'un grand hublot au bout d'une extension tronconique solidaire au boitier.(extrait du livre de Mr Franck macchu)

 

In 1954:
 
A camera is equipped with a anamorphosor who allows for the first time to make images in processes cinemascopic.
It is sheltered in a brass box of form parallelepiped that, prolonged of a large port-hole at the end of an interdependent truncated extension to the case. (extracted the book of Mr. Franck macchu)

Caméras utilisées dans les années 1960/1980

Ces renseignements m'ont été fournis par Mr Franck Machu

 

Les caméramans doivent régulièrement nettoyer leurs caméras sous-marine afin de pouvoir éliminer le sel qui aurait put se déposer dans les organes vitaux de la caméra. Cette mission passe avant toute autre chose qu'il pourrait avoir à faire sur la Calypso. Le démontage d'une caméra donne le droit de remonter les 326 pièces que cette dernière comporte.

 

This information was provided to me by Mr. Franck Machu
 
The cameramen must regularly clean their cameras underwater in order to be able to eliminate the salt which would have could settle in the vital bodies of the camera. This mission passes before anything else which it could have to make on Calypso. The disassembling of a camera gives the right to go up the 326 parts which the latter comprises.

Pour plus de renseignements je vous invite à vous procurer ce livre sans plus attendre.

 

L’auteur de ces livres est Mr Franck Machu

 

Pour qui a rêvé devant les films de Jacques-Yves Cousteau et de son équipe, voilà une petite présentation de deux livres que j’ai eu le bonheur d’écrire.

 

Le premier : Cousteau, 20 000 rêves sous les mers, sort le 16 septembre 2010

Le second : Un cinéaste nommé Cousteau, sort en janvier 2011

 

Le premier est une version « grand public ». Le second est une version étoffée, complétée, pour un public plus passionné et exigeant.

Ils seront en vente dans les bonnes librairies, ou par mon intermédiaire.

http://www.editionsdurocher.fr/ouvrage_rocher1888Cousteau__20_000_r%C3%AAves_sous_les_mers-EdR.html

 

For more information I invite you to get this book without waiting more to you.
 
The author
of these books is Mr. Franck Machu
 
For which dreamed in front of the films of Jacques-Yves Cousteau and his team, here is a small presentation of two books which I had happiness to write.
 
The first: Cousteau, 20 000 dreamed under the seas, leaves on September 16th, 2010
The second: A scenario writer named Cousteau, leaves in January 2011
 
The first is a version “general public”. The second is a packed version, supplemented, for a public more impassioned and demanding.
They will be on sale in the good Bookstores, or by my intermediary.
http://www.editionsdurocher.fr/ouvrage_rocher1888Cousteau__20_000_r%C3%AAves_sous_les_mers-EdR.html


 

 

Technique de tournage

 



Les plongeurs de la Calypso utilisent un système de caméra de télévision qu'ils placent sous une embarquation. Cette caméra est dirigée vers l'arrière ce qui permet par exemple de filmer les requins en train de mordre à un appat remorqué à la vitesse de 4 à 5 noeuds.

 

Technique of turning

The plungers of Calypso use a system of television camera which they place under a embarquation. This camera is directed backwards what makes it possible for example to film the sharks biting with a soft food towed at the speed from 4 to 5 nodes.


 

Les différents projecteurs utilisés par les plongeurs de la Calypso:

 

 IL Y A DES PROJECTEURS APPEL2E fLOOD DE 1000 WATTS

SPOT DE 1000 WATTS DE PUISSANCE

SPOT DE 350 WATTS QUI EUT SONT AUTONOME

 

Various projectors used by the plungers of Calypso:
 
IT THERE A OF PROJECTORS APPEL2E fLOOD OF 1000 WATTS
SPOT OF 1000 WATTS POWER SPOT OF 350 WATTS WHICH HAD ARE AUTONOMOUS

La photo si dessous nous montre une des caméras utilisée Philippe Cousteau lors du tournage du documentaire Hippo; Hippo. Ce son les véritables couleures de l'époque .

doc de mr Patrick Roux
caméra sous marine
caméra utilisée sur la mission amazonie (photo extraite du documentaire)

L'oeil de hibou:

 

Est une invention étonnante. Il s'agit, en fait, d'un amplificateur de lumière si sensible qu'il permet la photographie même  lorsque la lumière ambiante est pratiquement nulle. Le principe en est simple: les rares particules lumineuses présentes dans le champ frappent une lampe diode, qui en produit de bie plus nombreuses, lesquelles à leur tour passent dans d'autres diodes, et ainsi de suite. L'oeil de hibou est capable de multiplier par 10 000, ou même 80 000, l'énergie lumineuse d'un unique photon, et permet d'y voir aussi clair dans l'obscurité qu'en plein jour. Mais pour être activé, il est indispensable qu'il soit frappé par un photon au moins. Nous projetons d'installer , à l'arrière de la soucoupe plongeante un  dispositif de ce type, alimenté par une lampe d'un watt-puissance ridiculement faible par rapport  à celle des projecteurs ordinaires, et qui ne trouble en rien le comportement des animaux lucifuges.

 

 

The eye of owl:
 
Is an astonishing invention. It acts, in fact, of an amplifier of light so sensitive which it allows photography even when the ambient light is practically worthless. The principle in is simple: the rare luminous particles present in the field strike a lamp diode, which in product of bie more, which in their turn pass in other diodes, and so on. The eye of owl is able to multiply by 10,000, or even 80,000, the luminous energy of a single photon, and makes it possible to see there as clearly in the darkness as in full day. But to be activated, it is essential that it is struck by a photon at least. We project to install, in the back plunging saucer a device of this type, supplied with a lamp of a ridiculously weak Watt-power compared to that of the ordinary projectors, and which does not disturb of anything the behavior lucifugous animals.

caméra brisée par un éléphan,t de mer
caméra expérimentale

Lampes flashs modèle le plus puissant

 

2 caissons contenant chacun 8 lampes. Ces caissons sont reliés à l'appareil photographique par un fil de synchronisme long de10 mètres. Un sélecteur permettait de choisir le nombre de lampes que l'on désirait utiliser. Utilisation de cette lumière pour des prises de vue à environ 2/4 mètres. Circuit électrique à bas voltage, simple et inoffensif. (1953)

 

Lamps flashes models most powerful
 
2 boxes containing each one 8 lamps. These boxes are connected to the camera by a wire of long synchronism de10 meters. A selector made it possible to choose the number of lamps which one wished to use. Use of this light for catches of sight to approximately 2/4 meters. Electrical circuit with low voltage, simple and inoffensive. (1953)

 

flasch électronique ou lampe éclaire

 

Bien que de plus faible puissance et plus dangereuse à manipuler, elles ont l'avantage de donner des éclats très brefs. Donc de permettre des clichés très nets à très petites distances. (1953)

 

Although moreover low power and more dangerous to handle, they have the advantage of giving very short glares. Thus to allow stereotypes very Nets very small distances. (1953)

 

Lorsque l'œil humain est immergé, la courbure de la cornée devient inopérante, parce que l'eau de mer et les tissus de l'œil ont un indice de réfraction comparable, on obtient donc une vision floue. Même résultat avec une lentille photographique. Pour corriger ce phénomène, on interpose une glace plane sur les lunettes sous marines entre l'œil et le milieu marin. Le système optique ainsi réaliser est appelée "diotre plan".

 

Cependant, ce procédé modifie quelques données telles que la distance qui parait plus courte qu'elle ne l'est entre soi et l'objectif. Le volume lui aussi est modifié, il parait plus gros qu'il ne l'est en réalité. Le diotre plan réduit aussi le champ de vision, et cela est capital en photographie sous-marine. Un objectif de35 millimètres d'un appareil mis en boite étanche est à peu près équivalent à un objectif d'une distance focale de50 millimètres. Autre problème, il est impossible de visionner par le côté car les sujets visionnés obliquement à travers une glace subissent des aberrations assez importantes (facile à constater lors de visite d'aquarium), pour corriger, il faut adopter des hublots plus grands.

 

Il faut savoir que vers 40 mètres, les paysages sous-marins sont monochromes. Les premières couleurs à disparaître sont le rouge, le rose, l'orange (couleurs chaudes) et le jaune.

 

- La photographie en noir et blanc est possible dans de bonnes conditions et sans éclairage artificiel jusqu'à 50 et60 mètres en instantané au 1/50 de seconde avec une ouverture de focal F : 2

 

- La photographie couleur donne plus de difficulté, il faut par 40 mètres de fond utilisé la lumière artificiel. en 1948, JYC fût le premier à réaliser des photos couleurs sous-marine par -40 sur l'épave célèbre du MAHDYIA.

 

 

When the human eye is immersed, the curve of the cornea becomes inoperative, because the sea water and the fabrics of the eye have a comparable index of refraction, one thus obtains a fuzzy vision. Even result with a photographic lens. To correct this phenomenon, one interposes a plane ice on the glasses under navy between the eye and marine environment. The optical system thus to realize is called “diotre plane”.
 
However, this process modifies some data such as the distance which appears shorter than it is it between oneself and the objective. Volume also is modified, it appears larger than it is it actually. The diotre plane tiny room also the field of view, and that is capital in underwater photography. An objective de35 millimetres of a put device limps about it seals is about equivalent to an objective of a focal distance de50 millimetres. Another problem, it is impossible to view by the side because the subjects viewed obliquely through an ice undergo rather important aberrations (easy to note at the time of visit of aquarium), to correct, it is necessary to adopt larger port-holes.
 
It should be known that around 40 meters, the underwater landscapes are monochromic. The first colors to disappear are the pink red, it, the orange (warm colors) and the yellow.
 
- Photography in black and white is possible under good conditions and without illumination up to 50 et60 meters into instantaneous to the 1/50 of second with an opening of focal F: 2
 
- Photography color gives more difficulty, it is necessary by 40 meters basic used the artificial light. in 1948, JYC was the first to carry out photographs colors underwater by -40 on the famous wreck of the MAHDYIA.

 

1er caméra sous marine photo extraite d'un film

Voici en quelques photos le matériels audio et son utilisés par les hommes de la Calypso, ils laisseront très certainements sourir mais il faut garder en mémoire l'époque ou ils les utilisaient.