bateau VP8 doc : marine nationale
navire Ellie Monnier doc : marine nationale
navire GERS doc : marine nationale

Je vais essayer sur cette page de retracer brièvement les débuts de JYC et de ces compères avant qu'il ne fasse l'acquisition de la Calypso.

batiment du GERS à Toulon doc : marine nationale
photo du GRS : doc marine nationale

Les différents navires de surfaces dont disposa le GRS; puis le GERS.

 

-L'Esquillade

-la VP8 (vedette anglaise de 22 mètres)

-la VP711

-l'Elie-Monier (ancien albatros de 500 tonnes)

personels du CEMA et OFRS photo de Jean Pierre Marquinez

  

1938: création de la première caméra qui sera l'instigatrice du 1er film sous-marin de Cousteau.

 

1941: Achat par Cousteau de sa première caméra une Kimano de 35 millimètres. Comme les pellicules de cinéma sont rares, JYC les remplace en collant bout à bout des rouleaux de pellicule photo de la marque Leica

 

Mr Vêche construit pour cette caméra une boite étanche munie d'un hublot de verre devant l'objectif et de presse-étoupe pour le passage des commandes. La caméra était munie comme les armes d'un manche et de poignées, sa détente au lieu de libérer un tir de mitraille, déclenchait le film. Création de la première caméra sous-marine.

 

Le film Par 18 mètres de fond réalisé par JYC , Dumas et Vêche demandera 1 an de labeur. Il fut tourné dans l'archipel des Embiez à quelques encablures de la Baie de Sanary, principalement dans l'un des tunels du récif Magnon

Pour les séquences les plus profondes, l'opérateur cinéma pourra disposer d'un appareil respiratoire de fortune, une sorte de "faux-poumon", alimenté depuis la surface par un moto-gonfleur Michelin qui refoule l'air par un tuyau jusqu'à une poche souple dans laquelle il est possible de respirer. L'engin se révèlera précieux, mais de performances toute à faites limitées et fort peu pratique à utiliser sans boire la tasse....Tournage du film de Avril à Novembre 1942. Il sera effectuée plus de 100 plongées.

 

Lors des essais à Toulon du scaphandre autonome Cousteau-Gagnant, il y a en plus de JYC, Dumas, Taillez et l'opérateur de cinéma Houlbrecque. Le transfert du matériel de plongée et de cinéma est réalisé grâce à la voiture de Mr Roger Gary.

En 1942, Léon Vêche et Papa Heinc (exilé hongrois) ont doté leurs caméra d'un nouveau objectif de leurs construction.

 

Le 17 octobre 1943  aux larges de l'Ile Maïre près du petit port des Goudes au sud de la rade de Marseille, devant des Huissiers Cousteau et Dumas tente une plongée profonde en suivant un câble. Cousteau stop à -30 mètresvictime d'un début de narcose, Dumas atteint lui -62 mètres contre toute attente. 3 mois plutôt en Aout , à Marseille, un ingénieur de génie atteint lui avec un scaphandre de son invention -53 mètres, malheureusement, cet ingénieur Georges Comeinhes ne pourra perfectionner son matériel car il tombera l'année suivante en libérant Strasbourg avec la 2 DB .

 

1943:  Pour la réalisation du film Epave, Cousteau, Tailliez, Dumas, Houlbrecque seront sous le contrôle de l'armée de l'occupation Italienne commandé par le scaphandrier de la marine Italienne Mr Giovanni Andreoni dit Gianino.

Utilisation pour la toute première fois de scaphandre autonome

Le film fut tourné en 5 mois

Caméra de marque Le Blay+ caisson étanche relativement perfectionné par rapport à avent

Tenue des plongeurs, slips en laine, masque monogoggle (ancêtre du masque actuel de plongée) et palette de corlieu (ancêtres des palmes actuelle)

les épaves filmées seront: Polyphène (petit pétrolier ravitailleur) qui s'est pétaradé près de l'ile du levant    à quelques encablures de  l'Ile d'Or  40 mètres

                                       Ferrando (charbonnier cargo anglais) centre de la rade de Toulon  -30 mètres

                                       Dalton (cargo vieux vapeur) Marseille, phare du Planier   -45 mètres

                                       entre Marseille et cavalaire

                                       Chellah (paquebot de la compagnie paquet)

                                       Ville de Grasse( bateau à roue)

                                       Iéna (cuirassier)

                                       Tozeur (vapeur de 83 mètres)

                                       Michel-Say (petit caboteur)                



                                       Ramon-Meumbru ((bateau vapeur)

                                       Boeuf (remorqueur de haute mer)

 



GRS création en 1945   Groupe d'Etudes et de Recherche Sous-marine.

Cette création se fit sous la direction du Chef d'Etat Major de la Marine : L'Amiral Lemonier basé à Toulon.

Son rôle est le déminage; le renflouement, la récupération d'iverses, la formation des futurs plongeurs.

 

Avril 1945: JYC, Tailliez, Dumas sont à Toulon. L'amiral Lambert préfet maritime alloua le premier étage  du batiment de l'ancienne direction du port de Toulon aux 3 hommes pour se qui deviendra plus tard le GERS.

Au début, l'équipe fut reconnue comme 3 régions maritimes.

 

Il arrive après : Maurice fargues ancien gradé moniteur de l'école des scaphandriers qui aura en charge le commandement de la vedette de patrouille VP8 qui sera alloué.

Ensuite :

Guy Morandière "second maitre" mécanicien aéronautique à la base

Jean Pinard "maitre torpilleur" ancien moniteur scaphandrier

Chasseriaud "photographe"de l'ancien centre d'études de Toulon

Agnès "dessinateur" d'études à l'arsenal de la section sous-marine

Aimée ferrero "secrétaire" et aussi pilier du futur GERS

-Georges:

Piovano:

Quesseveur

 

Première vrai mission :Le 4 et 7 juin puis le 10 et 19 juillet récupérer 2 torpilles acoustiques d'un sous-marin allemand U230 échoué à faible profondeur à saint Elme puis déminage et fouilles des épaves de la Méditerranée.

 

Août 1946:   L'idée de l'exploration de la fontaine de Vaucluse fut soumise à JYC par lettre par le chef de bataillon Brunet et ensuite par l'ingénieur Burdin par lui aussi mais adressée a Taillez.

Début de la mission le 27 aout 1946 à 4 heures du matin le GERS au grand complet fait route en camion vers  Fontaine de Vaucluse.

Arrivé et reçu par le maire de l'époque M.Garcin.

Sont présent: JYC; Simone Cousteau; Dumas; Taillez; Pinard; Fargues; Morrandière, matelot Georges

 



Les médecins: Médecin principal Bugard et le quartier maîytre infirmier Barranx

 

Cousteau utilisera pour la première fois une combinaison comprenant une cagoule souple de la marque Zodiac. Dumas lui utilisera une tenue des nageurs de combat Italien. Il l'avait tester une fois avant à Toulon.

Cousteau, tenue Zodiac + 2 torches sous marine et une glène de filin d'une longueur de 100 mètres. Dumas , tenue de combat+ 2 torches sous -marines+1 mini scapahandre autonome de secours et 1 piolet. Les 2 hommes sont reliés l'un à l'autre par une corde de vie de 20 mètres.

 

Début de la première plongée pour JYC et Dumas à 11h10 pour une durée de 12 minutes. Problème avec risque de noyade

 

Seconde plongée Taillez et Morrandière à 16h13 durée de la plongée 9 minutes ( nouveau problème lors de la plongée)

 

Troisième plongée avec Pinard; Cousteau et Dumas.

 

Analyse quelques jours plus tard de l'air se trouvant dans les bouteilles. Il y est relevé la présence d'oxyde de carbone due aux émanations des gaz d'échappement du compresseur. Ce dernier reniflait ces gaz d'échappement et s'en servait pour remplir les bouteilles d'oxygène. Heureusement, aucun accident mortel ne fut à déplorer. Mais les plongeurs sont passés très près de la mort car, la présence de l'oxyde de carbone faussait leurs sensations et les emmenait irrémédiablement vers un évanouissement et donc une mort certaine .

 

Septembre 1946 : Récupération des corps se trouvant à bord de l'hydravion qui avait percuté la mer en baie de Giens par -43 mètres. la plongée sera faite par JYC; Morandière; Tailliez; Dumas.

 

-Observation directe ou par films des formations de nuages de bulle anti-asdic émis par un sous-marin en plongée. Les recherches se firent conjointement avec le sous-marin NARVAL

 

-Essaie de sauvetage du personnel à bord du sous-marin le RUBIS commandé par le lieutenant de vaisseaux Ricoul à Brest et à Toulon.

 

-JYC filmera le départ d'une torpille du RUBIS. Réalisation du documentaire Une plongée sur le Rubis.

 

-Réalisation du film Paysage du silence où l'on découvre la faune accrochée le long des hautes falaises dans les calanques qui bordent le littoral entre Marseille et Cassis

"nouveau sport : l'alpinisme en plongée"

Après la diffusion de ce film, création du premier club de plongée sous l'impulsion de Mr Henri Broussard.

 

Ce fut a cette époque que le nom de Phillipe Diolé " écrivain"  vient rejoindre celui de Cousteau, ils seront par la suite ensemble jusqu'à la dispariotion de l'écrivain.

 

1946 est aussi l'année du 1er brevet que Cousteau dépose pour sa tenue à volume constant (combinaison étanche).

 

Aout 1947:  Fargues; Morandière et Guy De Lavaur(spéléologue chevronné) explorent la Fontaine des Chartreux et ceux jusqu'à -60 mètres de profondeur.

 

Le 17 Sept 1947: au large de Toulon à bord de  l'Avisio Elie-Mounier, tentative de plongée profonde à -90 mètres.

8 plongées seront tirées au sort

 

1 plongée Maurice fargues atteint 120 m, signe la plaque et s'évanouie. Son corps sera remonté, malgré les soins qui lui seront prodigués. Il sera malheureusement la première victime due à une plongée profonde en scaphandre autonome.

 

Arrivé de Jean Alinat au seint du GRS qui devient la même année le GERS.

 

-le GERS va en Corse pour y explorer les fonds de Revellata; de Scandola; de Valinco; des Lavezzi puis Tunis.

 

Un grand tournant pour le GERS:

 

-Acquisition d'un navire pour le grand large. Ancien remorqueur allemand (l'albatross) saisie par les soviétiques dans un chantier allemand puis livré à l'Angleterre puis récupéré par la France  qui le transformé en avisio Elie-Monier (ancien camarade de tailliez qui périt à mers-el-Kebir au cours d'une plongée sur l'épave du cuirassier Bretagne). bateau de 300 tonnes, il fallut pas moins de 4 à 5 mois de travail dans l'arsenal de Toulon pour le réaménager.

 

Le GERS a instauré les règles de sécurité en plongé. Construction d'une chambre de compression thérapeutique

Un caisson d'urgence monoplace pour lors d'accident de décompression

Le GERS a formé des plongeurs, des biologistes, des géologues etc...

Méthodes d'interventions et d'explorations sous-marines

Assure dans le cadre de la marine les interventions à grande profondeur

Perfectionne le matériel de plongée ainsi que les plongeurs eux-mêmes

Etudie les réactions de l'organisme au travail sous-pression et aussi des risques de l'ivresse des profondeurs

 

Assiste et aide à la mise au point du Bathyscaphe FNRS3 et du Bathyscaphe Archimède

 

Inaugure la spéléologie sous-marine et terrestre tel que:

-Fontaine de Vaucluse

-Fontaine des Chartreux

-Siphon de Vitarelles (Jean Alinat, Doct Devilla et M.Pinard)

 

Archéologie sous-marine par son exploitation de la Galère de Mahdia

 

Dans les bâtiments du GERS se trouve:

-Laboratoire de Physiologie

-Laboratoire de Physique

-Laboratoire de Chimie

-Ateliers photographiques et films sous-marin

-Ateliers mécaniques

-Chambre de décompression

-Piscine d'essai

-Station d'air comprimée

-Bibliothèque et documentation.

 

L'Epave Mahdia 1948 

 

Au nord du Golfe de Gabès entre Sousse et Sfax vers l'est, le long d'une côte de sable se trouve le cap Afrique avec la petite ville de Mahdia. Au large à quelques encablures par 640 mètres de fond repose l'épave d'une Galère. Elle fut découverte en 1907. On suivit plusieurs plongées durant les années qui suivirent afin de remonter et piller sa cargaison.

Le 1er Juin 1948, l'Avisio Ingénieur Elie mounier(Dubout est mécanicien à son bord) commandé par JYC et la vedette VP8 quittent le port militaire de Toulon afin d'aller explorer cette épave. Le programme du GERS est le suivant:

 

-Méditerranée: Galère mahdia

 

-Atlantique: bathyscaphe de M.Piccard

 

 

Méditerranée:

recherche en plongée en baie de Kram du 3 port Punique de carthage

 

Rencontre dans les grottes de la Galite avec des phoques moine

 

Filmé à Sidi Daoud "au milieu de la chambre de mort", la ronde  hallucinante des thons dans une eaux rougies par leur sang.

Cette année là, le cargo belge, le Scaldis transporte le fameux Bathyscaphe d'Auguste Piccard pour des teste. A bord de l'Elli-Monnier, commandé par le Lieutenant de vaisseau Cousteau rendrons les honneur  au basthyscaphe lors de sa remopnté après sa rencontre au large de Dakar. pour ce faire, les hommes de l'Ellie-Monnier aidés de frédéric Dumas feront exploser des pétards de mélinite.

 

Le 20 juin: arrivée sur le site du naufrage de la Galère de Mahdia.A bord de l'Avisio se trouve:

M.Picard directeur des antiquités de Tunis

Le Père Poidebard qui découvrit les ports immergés de Tyr et de Sidon

M.Merlin secrétaire perpétuel de l'académie

ainsi que

Cousteau, Taillez, Dumas, Alinat, Pinard, les quartiers -maitres Georges et Podevin et le maître timonier Gendron

Utilisation pour la première fois de la pellicule couleurs aux large du Port de Mahdia. Cette prouesse technique fut possible grâce au GERS dont ce fut l'objet dee plusieurs études et de nombreuses recherches.

-Du 15 Aout au 1er Septembre: voyage  avec escale à Casablanca, aux Iles Sauvages, à Port Etienne et à Dakkar.

JYC sera marqué lors de cette traversée par les Iles Sauvages bourrées d'oiseaux avec l'eau la plus claire qu'il est vue avec une visibilité sur près de 100 mètres de fond et aussi une multitudes de phoques sur Port-Etienne.

 

Tous le mois de Septembre se passera au large du Sénégal, d'ile en iles autour du Cap-vert à la recherche des meilleurs zones de plongées afin de préparer la mission du professeur Piccard et de son fameux submersible.

 

Le 1er Octobre l'Elie-Monnier part à la rencontre du Scaldis qui à  a son bord le professeur Piccard et Cosyns.

Pendant 10 jours, à Dakkar JYC et les membres de l'Elie-monnier participeront à l'assemblage du FNSR2.

présence lors des premières plongées du FNSR2 du professeur Théodore Monod qui deviendra très rapidement le spécialiste du desert.

 

L'Elie-Monnier rejoind Toulon en Décembre avec le 1er phoque capturé par JYC. Il fut surnommé Dumbo et sera offert à un zoo de la région  . L'animal fut capturé dans la région du Rio de Oro à Port Etienne

 

1948 fut aussi pour le GRS, représenté par le lieutenant de vaisseau Alinat  une première expérience. Ce dernier exécuta une plongée dans les boyaux de la fontaine de Vitarelles lors d'un trajet de 100 métre avant de refaire surface à l'air libre. Ce fut une 1ere dans le genre.

 

Réalisation d'un traineau qui permettait de tracter un plongeur à une vitesse de 6 noeuds ce qui était pour l'époque un record. cette prouesse ne fut malheureusement d'un faible interet.

 

1948 JYC et ses amis furent les premiers à compenser la diminutions du spectre de la lumière en utilisant à grande profondeur un éclairage artificiel.

 

1949: A cette époque JYC est affecté au déminage du Languedoc. C'est Houot qui le remplace sur l'Elie monnier. de son coté, Taillez passe le commandement du GERS à Rossignol.Son présent aussi a cette époque:

Hodges: officier marine Anglaise en stage

Podevin: quartier-maître

Bezaudin: plongeur

 

En 1957, l'Elie -Monnier par pour une mission près des côtes de la Ciotat. Plongées sur l'épave découverte au pied de la tourelle situé entre l'Ile Verte et le Bec de l'Aigle.

 

Alinat présent en 1959

 

En 1959, plongée sur le Dramont, Cousteau met l'Espadon son second navire de recherche au service du GERS. Les premières plongées ont lieu le 15 aout de cette année. Présent en plus de Dumas pour cette mission, Riquet Goiran et Jean Alinat.

 



En 1960:  Cette année là, le GERS réalise l'une des toutes premières expériences mondiale de plongées à saturation. Ce fut le plongeur helvétique H Keller qui si frotta. Il resta 10 minutes à la pression  de 26 atmosphère se qui représente  250 mètres de profondeur.

 

Avril 1961   Ce fut la première fois que dans un caisson Hydropneumatique un homme, le jeune mathématicien Suisse Hannes Keller respira un mélange Héluim-Oxygène à la profondeur fictive de -300 mètres durant 1 minutes.

Cette même année, le navire Elie-Monnier se rend au dessus de l'épave du navire Russe le Slava Rossï, présent a son bord Mr Biagiarelli.

 

En 1962, l'Elie-Monnier par pour une mission hors cadre de ces activitées normales, il se rend au large de Calvi en Corse pour y repêcher les restes d'un avion qui si est écrasé.

 

En 1963, le GERS envoi son navire l'Ellie-Monnier plongé sur l'épave  du navire le Panama

 

Membres du GERS:  JY Cousteau; P Taillez sous-officier de marine; Fréderic Dumas(co fondateur du gers) ;M.Fargues sous-officier de marine;  M.Guy Morandière; M. Jean Pinard; M.Chasseriaud (photographe); M.Agnès (dessinateur d'étude); M.ferrero ((aide laboratoire); M.Laban; capitaine de frégatte et ingénieur; M.Rossignol; capitaine de corvette M.Chauvin; M.Duray; M.Imbert; M.Isaia Daniel ingénieur; Docteur Devilla; lieutenant de vaisseau Georges Houot; lieutenant de vaisseau Jean Alinat; l'ingénieur Gempp; docteur Cabarrou; pharmacien-chimiste Mr Perrimond-Trouchet; pharmacien-chimiste Mr Dufau-Casanabe; quartier-maitre fusilier plongeur Mr Piovano; ingénieur Mr Pierre willn; capitaine de corvette Mr Ortolan; enseigne de vaisseau Mr Martin; Officiers des équipages M Bosquin (ingénieur mécanicien) ; quartier -maître Georges; Premier  maître Gury ; Quartier-maître Aublanc; M Guy de lavaur; Quartier-maître Brignon; Mr Dudbout (mécanicien sur l'Elie-mounier); Mr Marcel Ichac photographe; Mr Longet (docteur sur l'Elie mounier); Mr François Girardot constructeur des équipements photographiques et cinématographiques du GERS; Mr Barthélemy docteur;Mr Manakdjian Clément, Mr Ocana de Santuary; mrJean claude Boyer; Mr Quesseveur; Ortolan (capitaine  Elie Monnier; Bézaudin (plongeur), Chevallier (plongeur); Bouis (technicien cionservateur)

 

1966 le CEMA:

 A cette époque, le CEMA comprend près de 100 personnes

Roger Brenot dirigeant du Cema

Jean Mollard

 Bousquet: ingénieur centralien

 Guy Fleury : ingénieur centralien

 René Coulbois: ingénieur centralien 

Jacques Chouteau: Professeur de physique appliquée et directeur au laboratoire de physiologie des hautes pressions du CEMA

 

Le 2 février 1966, lors d'une réunion du comité directeur de l'OFRS, Dumas parle de la découverte d'une épave bien mystérieuse à JYC . Ce dernier est aussitôt séduit et offre les services de l'Espadon, à l'équipe de Dumas.

Le 14 février, l'Espadon attend dans le port de Hyèresqu'arrive à son bord les hommes de Cousteau. Seront présent pour cette mission de recherche:

Albert Falco

Canoé kientzy

Christian Bonnici

Yves Omer

raymond Coll

Présent aussi de l'OFRS:

frédéric Dumas

Chevalier

et le docteur Barthélémi

 

Ensuite le 11 juin, réutilisation par l'OFRS de l'Espadon

mr Maurice Fargue extrait livre de cousteau
identification personels OFRS CEMA photo de Jean Pierre Marquinez
quartier maitre maurice Brignon et sa femme.Ancien membre du GERS(photo de sa petite fille Celine brignon)
doc : marine nationale

bateau dessus l'Elie-Mounier

les établissement du GERS doc : marine nationale
l'estaque à marseille doc mr zuéna
document du CEMA de Mr Yves Omer
dans les ateliers de marseille doc mr zuéna
dans les bureaux d'études a marseille doc mr paul zuéna