1985 A LA REDECOUVERTE DU MONDE

Alors que JYC vient d'avoir 75 ans, il décide d'entamer une nouvelle mission d'envergure. Il veut, 20 ans après sa première exploration de la mer rouge, reprendre la route de Cook et Bougainville, redécouvrir le monde, tout en y étudiant les modifications apportées par l'homme et sa modernisation.

 

Pour se faire, il utilisera les moyens qu'il possède. C'est le 10 mai que son navire amiral La Calypso escorte son nouveau vaisseau, l'Alcyone (turbovoile). Le 17 juin, JYC gagne son pari. Tout New-York est là pour acclamer l'armada Cousteau.

 

Réalisation du documentaire : "Les premiers 75 ans", "Alcyone fille du vent".

 

Pour la réalisation de son projet de redécouverte du monde, Cousteau fera prendre des directions différentes à ses 2 navires.

La Calypso quitte les USA en juillet 1985 et prend la direction d'Haïti. Cabotage le long des côtes de l'île Hispaniola (réalisation du documentaire : "Haïti l'eau de chagrin". Ensuite, visite de Cuba. Pour clore le chapitre sur cette île, JYC aura le privilège de recevoir à bord de La Calypso Fidel Castro. Par la suite, l'équipe Cousteau reçoit l'autorisation exceptionnelle de fouler le sol interdit de l'île de Guatanamo. Réalisation du documentaire : "Cuba les eaux du destin 

                                                                      CALYPSO

A Cuba;

 

Le 18 Novembre 1985, dans les eaux Sud de Cuba"cienfuego" , les hommes de la Calypso immergés malgrés l'orage qui menace vont pour la première fois au monde assister à un phénomène encore jamais jusqua aujopurd'hui filmé. Nageant entre 5:10 mètres de profondeur un requin-baleine se redresse et fonce vers la surface perpendiculairement à elle, la gueule grande ouverte. Par un effet de succion, il engloutit tout un banc de petit poissons. Il répettera plusieurs fois la manoeuvre. Cette découverte modifie inéluctablement le point de vue des scientifiques. Cet animal définit comme planctonophage ne l'était pas uniquement.

 

L'arrivée de la Calypso ne passe pas inaperçu, même le leader Fidel Castro se rend sur la Calypso pour une entrevue des plus agréable avec JYC .  Le leader Cubain autorise les hommes de la Calypso à bien des libertés et afin de plaire à JYC, il accorde la liberté à quelques prisonniers politique.

C'est aussi grâce à Cousteau que pour la première fois depuis la crise des fusées en 1961 que des Américains autres que des soldats  fouleront le sol de l'Ile de guatanamo sous la conduite de l'écrivain Paula Diperna de la Cousteau Society.Cousteau et ses invitées seront acceuillit par le capitaine de la base John Condown

 

Cousteui obtiendra aussi le droit de survoller l'ie de Cuba avec son Hydravion  Papagallo ainsi qu'avec son hélicoptère. les hommes de Calypso filmeront  uen ferme de crocodil, yront voir comment ce passe la culture de la canne à sucre, feront une rencontrent dans une usine de cigarres et finiront par aller à la rencontre d'une école ou les enfants s'émerveilleront à la rencontre de JYC connut aussi à Cuba.

 

Après une petite étude sur l'écoligie local, une discution en suivra avec le leader cubain Fidel Castro. Durant cette entretient, se dernier expliquera avec présentation des chèques non encaissés de la réelle situation politique-financière de Guatanamo.

 

Les  hommes de Cousteau et lui même constateront que les eaux de Cuba sont riche en faune et flores et surtout très bien protégées et intélligeament exploitées, ce qui devrait être un exemple pour tous les autres pays du monde.lors de leurs recherche sous-marines avec leurs radar sous-marin (oisson jaune), ils découvriront une épave qu'ils visiteront en compagnie du guide local, un mérou qui à fait de l'épave du vieux ferry-boat son domicil. Lors de leurs voyage dans les eaux riche de Cuba, les plongeurs de la Calypso réaliseront pour très certainement la première fois des prises de vue d'un requin baleine se nourrisant en position verticale.Une plogée sera aussi effectuée sur une autres épave celle du Cristophe Colomb

 

Novembre et Décembre 1985, près de 100 heures d'explorations des fonds sous-marins de l'ile de Cuba seront faites par les hommes de la Calypso.

 

Présent sur Calypso

 

JYC et Simone Cousteau

JM Cousteau

Albert Falco

JM France

François Sarano

Louis Prezelin

Michel Deloire

Micke Sullivan

Guy Jouas

Grégorio: pilote bateau local

Bob Braunbeck

jean Paul Cornu

Philippe Morice

Raymond Amaddio

Anne-Marie Cousteau

Richard C Murphy

Yves Zlotnicka

Christian-Belfond

Carole Devilliers: photographe

Intervention Local:

Oswaldo Contino: patron langoustier

Amado martinez: historien

John Condown: capitaine de la base USA

Jean Coulange: traducteur haïtien

 

A Haïti:

 

Juillet 1985 la Calypso cingle dans les eaux cotières d'haiti.

Les hommes de Cousteau durant 2 mois on réalisé la premiere exploration sous-marine systhématique de la zone côtière depuis Fort Liberté sur la côte Atlantique  jusqu'à jaunel dans la mer des caraîbes sans jamais rencontrer de requins.

 

Le constat est bien différent , des années de dictatures sanguinaires à conduit cette ile et sa population à la ruine et à la pauvretée physique et intéllectuelle. 

 

La doctrine de la famille Duvalier, dictateur de père en fils, fit  qu'accroitre la force de la religion Vaudou ( rencontre avec le prêtre herard Simon) afin de mieux diriger son peuple sous la crainte.

mais lorsqu'un peuple meurt de fain, il ne résonne plus, il pille de façon systématique toutes les sortes de nourritures que recelle sont ile. 

Les hommes de Cousteau auront le droit de filmer une de ces messes noire.

 

Une discution avec Herard Simon (pretre vaudou), John Thurnbull (réverand) et J C Lespinase(pretre chrétien), mettra en évidence la pauvretée et la désolation de tout un peuple qui trouve un peut d'espoir a contact de la religion qu'il veut. 

 

C'est cette pauvreté  qui conduit à la désertification des fonds marins de l'ile d'Haitï ainsi qu'à la déforestation pratiquement complette de l'ile. Ce constat est très similaire à ce qui se produisit sur l'ile de Pâque.

La production de charbons de bois en est pratiquement la cause principal pour ce qui est de l'Ile d'haiti.

 

Les plongeurs de la Calypso ne purent que constater ce désatre sous-marin de la même façon que la désertification des sols de l'Ile.Après pas moins de 50 plongées , Cousteau fait le triste constat, si  la flore est bien pésente, l'absence total de poissons est elle bien réelle.

 

Les plongeurs de la Calypso filmeront les pêcheurs locaux qui inassablement de jour en jour jettent leurs éperviers à mailles très fines pour attraper le peut de poissons encore présent .

 

Epervier: grande ombrelle en filet.

 

Un peu plus, ils contateront que les hommes de cette ile dépose dans le fond des nases en Z, véritable piège qui attrape toutes sortent de poissons, malheureusement les pêcheurs locaux ne peuvent sortir avec leurs frèles esquisse lors de grosses vagues se qui leurs fait perdre leurs pêche car dans les eaux chaude, le poisson mort se décomposent très rapidement.

 

 

La calypso traverse le Canal de Panama et ce rend sur l'Ile Coco, Ile appartenant au Costa-Ricca et hormis sa légende d'Ile au trésor, elle est devenue un véritable repère pour bon nombres d'oiseaux marin.

 

Ensuite, étape pour les Galapagos, visite des Iles suivantes:

Fernandina; Isabela; San Salvador; Santa Cruz; Santa Maria; San Cristobal et Ispagnola.

 

Après 16 ans d'absence, certains des anciens déja de la Calypso se font une joie de revisiter ces Iles. Malheureusement constat est donné, les constructions, la superfréquentation de ces réserves naturels par les touristes engendre inéluctablement une polution exésive.

 

Ensuite,

 

Etape aux Marquise, plongée près des éceuils de la côte occidentale de Nuku-Hiva. Etude des fonds , de la faune, de la salinitée sous le controle du scientifique et plongeur de la calypso mr François Sarano, qui sera accompagné de Michel Deloire à la caméra. Bertrand Sion et Didier Noirot assureront l'éclairage et la sécurité en même temps du déssinateur Dominique Sérafini. Tout ce joli mon,de est suivi par le docteur Richard Murphy avec son appareil photographique.

 

 

calypso à norfolk avant son grand départ doc de mr
Alcyone àMarseille doc de Mr Pollio

 

Caractéristiques de l'Alcyone :

- coque mixe : monocoque à l'avant et catamaran à l'arrière

- longueur : 31 mètres

- largeur : 9 mètres

- coque aluminium assemblée sur les chantier de la Société Nouvelle des Ateliers et Chantiers Navals de le Rochelle-Lalice

- les 2 turbovoiles sont fabriquées par les Établissements Pourprix à Lyon

 

Les acteurs principaux de cette réalisation sont :

- André Mauric: architecte

- Jean Charles Nahon : architecte

- Fondation Cousteau

- la Société EN AIRGIE

- la Société Péchiney

- Micheh Tréboz : électricien

- Jo Guillou : coordonne les multiples chantiers

Le 15 Avril 1985 l'Alcyone rejoint son élément pour y être équipé (système communication satellitaire, radar écran couleurs, etc...

                                                                                  

Pour le test de fiabilité se trouveront à son bord :

- JYC

- Bernard Deguy (capitaine)

- Bertrand Charrier (médecin)

- Jo Guillou (chef mécanicien)

- Guy Jouas (radio)

- Michel Tréboz (électricien)

- Louis Lpézelin (cinéaste)

- Bertrand Sion (cuistot plongeur)

- Denis Chalvet (informaticien)

- Jean Luc Quinio (informaticien)

- Richard Murphy qui sera remplacé par Lie King (journaliste)

- Vladimir Krivochéev se nationalité soviétique (radio moscou journaliste)

                                                                        ALCYONE

 

Alcyone va cinglée vers le Sud en empreintant la route des célèbres Clippers qui reliaent New-York à San-Francisco par le cap-Horn.

 

A Norfolk avant son départ, Alcyone essuis courageseument en mer et sans subir de dégats les assauts de l'Ouragan Gloria;

 

Trajet: New-york; Norfolk; Les Antilles; Rio-janeiro; Buesno-Aires; iles de Los estado (iles argentine); les malouines.

Aux Malouines, objetif : Les lions de mer et les Pingouins;

rencontre malencontreuse avec des navires de pêches industriels japonais et coréens se livrant à, des pillages de merlans bleus austraux.

 

A 200 miles au Sud des malouines se trouve Beauchêne, perdue au milieu de nulpart, pratiquement inabordable de par sa ceinture de kelps, JM Cousteau, François Sarano, John Mackinney et Bertrand Sion accostent avec l'intention de bivouaquer 2 jours sur l'ilot. Ils seront acceuilli par des Gorfous sauteurs, des pingouins papous, des cormorans à ventre blanc et des albatros à sourcils noirs. JM Cousteau va étudier les Caracaras"rapaces" de l'ile beauchêne.Cette expédition aura reçut au préalable une autorisation exeptionelle.

 

 

Le 15 décembre, cap vers le sud; dans les eaux froide du cap-horn, les homme de l'alcyone essaillent de nouvelle combinaisons de plongées.

Un peu plus tard, rencontre avec une Mixtrine (mi-poisson, mi-anguille aveugle se nourrissant des entrailles de poissons morts.

Rencontre avec des pêcheurs de crabes. Le bateau heurte un riocher immergé, avarie et prise d'eau. S'en suivra une réparation au chantier de Punta Arénas.

Plongée sur l'épave d'un Clippers dont le nom est encore inconnu.

 

JYC est à bord de l'Alcyone pour le réveillon de Noel. Plongée devant le Horn (rocher) en utilisant pour les besoins du documentaire de la rampe de glisse du navire.

Rencontre sur le rocher avec L'Amiral Chilien Charles Volnez