1979 LE DRAME

C'est le 2 juin que La Calypso arrive en grande pompe dans le site portuaire de Norfolk en Virginie aux USA. Sur les quais, la foule afflue ainsi que les journalistes. Peu de temps avant, dans les eaux de Gibraltar, La Calypso fait immerger une grande voile et réussit à se déplacer grâce à la force des courants marins. Cette expérience est filmée par la soucoupe plongeante.

 

Dans les eaux américaines, dans les parages du Cap Hatteras, les plongeurs de La Calypso réaliseront malgré le courant violent du golf Steam, des prises de vues de l'épave du fameux navire de guerre sudiste le Monitor.(présent sur cette recherche Richard Hyman). ce fut les dernières prises de vues réalisées par Philippe Cousteau.La calypso repéra l'épave par -70 m

 

Le monotor fut le 1er cuirassier de l'histoire construit en 1862. Il fut engagé pour le compte des Nordiste et sombra surpris par une vague arrière alors qu'il combatait le Mérrimack des sudistes. Ce combat fut le premier affrontement de cuirassée et précipita la marine de guerre en bois en arrière plan.

 

*Le Monitor:

La découverte fut opérée en 1973 à bord du navire de recherche East-Ward de la marine USA . L'épave git par 17 milles au sud -est du Cap-Hatteras par près de 70 metres.

L'épave fut découverte par l'équipe de l'Océanographe John Newton de la Duke University et par son compère l'archéologue Gorson Watts. Les prises de vues de l'époque furent réalisées par le navire Alcoa seaprobe en avril 1974. Afin de l'explorer , les deux chercheurs utilisèrent le sous-marin "crache plongeurs" Johnson-sea-Link de la Harbor Branch foudation.

 

Le 28 juin, survient le drame. Philippe Cousteau et ces confrères font des tests sur son hydravion qui a subit une révision, ce dernier explose en touchant l'eau et l'hélice tranche Philippe Cousteau en deux

 

En juillet, La Calypso repars en mission. Elle rejoint Michel Météry sur l'île de la Martinique. Ce dernier emmènera les plongeurs de La Calypso sur les sites où reposent les navires qui sombrèrent le jour où le volcan "Le mont pelé" entra en éruption. Le drame survient le 8 mai 1902. L'éruption détruit complètement la ville et le port de St Pierre ainsi que tous les navires amarrés.

 

Les hommes de Cousteau plongeront sur les épaves suivantes : 

 le diamant, la thérèsa lo vico, la gabrielle et le roraima.

 

A bord de La Calypso se trouvent :

- JY et Simone Cousteau

- Falco

- Coll

- Delcoutère

- Alliot

- Amaddio

- Delmotte

- Mounier

- Charpentier

- Metery

- Bailly

-Richard Hyman

-Gilbert Jourdan (technicien soucoupiste)

-D Soprano: électricien

Du côté administratif, viendront se greffer :

- Mr Teillet , directeur de la jeunesse et des sports

- Mr Lebu, administrateur des affaires maritimes

- Mr Archimbault, secrétaire général du prêfet

- Mr Mattieni, directeur du service archéologique de la Martinique

- Le colonel Gerome, responsable aurotisation plan vol de l'hydravion

 

Fin septembre, La Calypso part en mission au Vénézuela avec à son bord, Jacques Constanz. Elle se rendra ensuite sur Trinidad jusqu'aux bouches de l'Orénoque. Elle exécutera aussi quelques recherches géologiques dans les environs du lac Maracaîbo.

 

Elle terminera l'année ancrée dans le port de la Martinique après avoir exécutée une escale à Curaçao où elle subit un léger carénage.

 

En Martinique, seul, le marin Jo Seguy restera à bord. Il en profitera pour la repeindre complètement

 

Les 3 photos qui suivent  sont présente sur cette page afin de vous faire prendre en compte la violence du choc lors du tragique accident qui couta la vie a Mr Philippe Cousteau, ni voyez aucun voyeurisme de ma part.

 

documents pris sur le site:

aviation.safety.net

Plusieures missions on eut lieu cette année là: sur l'épave du Monitor, au Vénézuéla et en Martinique

Présent sur certaines de ces mission: Richard Hyman; Dominique Soprano

1979 USS Monitor, Martinique (Shipwrecks), Venezuela (Oceanography)

En 1979, JYC à envoyé des emmbres de la Calypso filmé la ralisation de l'agrandissemnt de la piste de l'aéroport de NICE sur la mer. A cette époque JYC était contre se projet qu'il jugeair absurde et dangereuse.La mer lui donna raison. La digue précaire faite par l'homme lacha et précipita au fond de la mer buldozer, matériel et morceaux de piste. il y eu des victimes. Des mois plutard, JYC participa en Sardaigne à ne mission du CIESM ou des géologue signalère la présence de débris de piste ainsi que d'un buldozer au fond de la mer à mis distance entre le continent et la Corse. tout ceci avec photos à l'appuis.

Peu de temps après , JYC se lance dans un nouveau combat, interdir la réalisation du Pont de l'Ile de Ré. Par 3 fois, le tribunal refusa le projet . Un jour , alors qu'une nouvelle procedure était demandé par les défenseurs du projet du pont, une équipe commença les traveaux. Avant que la decision de refuser le projet fut donné, le pont était construit. de son côté JYC écoeuré decida d'un coup d'éclat, il fit semblant de construire un pont reliant la rive gauche à la rive droite de la Seine, les médias relayèrent le sujet mais il n'en sortit rien de valorisant.